Burkina Faso: Fête Pascale - Le Cardinal Philippe Ouédraogo recommande les agents pastoraux et autres personnes enlevées par les djadhistes à la prière de tous

Le dimanche des Rameaux qui est célèbré une semaine avant la Pâques introduit l'église famille de Dieu dans la semaine sainte. Ces jours saints invitent les uns et les autres à s'unir au Christ dans sa passion, sa mort et sa résurrection.

Le tridum Pascal, c'est-à-dire le jeudi Saint, le vendredi Saint et le samedi Saint, en constituent les temps forts››, a fait savoir le Cardinal Philippe Ouédraogo.

Selon les explications du Cardinal, dans la soirée du jeudi Saint, une messe est célébrée en mémoire de la Cène du seigneur. La messe sera suivie d'une adoration eucharistique.

‹‹C'est ce jour que le Christ a donné son corps et son sang à son Église pour la multitude, en rémission des péchés. À la Cène du jeudi Saint, Jesus nous donne le plus grand commandement qui est l'amour››, a t-il précisé.

En ce qui concerne le vendredi Saint, ce sont la passion et la mort de Jesus-Christ qui seront célébrées.

‹‹C'est le jour où nous contemplons la croix du Christ qui a souffert sa passion mais, par sa mort, il a vaincu la mort pour nous faire participer à sa gloire. Ce jour nous invite à la pénitence, à la mortification par le jeûn, l'abstinence, la prière et l'aumône››, a expliqué l'Archevêque.

Enfin, la fête de la résurrection c'est-à-dire le samedi Saint et le dimanche de Pâques, correspond au passage de la mort à la vie du Christ.

Avec les catéchumènes qui vont être baptisés, nous célébrons le passage de la mort à la vie du Christ, des ténèbres à la lumière éternelle. Les bougies allumées symbolisent bien cela››, a martelé le cardinal Ouédraogo.

Par ailleurs, le cardinal recommande à la prière de tous, les agents pastoraux et autres personnes enlevées par les djihadistes.

Aussi, de prier pour les victimes des attaques terroristes et il en appelle à la solidarité de tous pour venir en aide aux personnes déplacées et réunies dans plusieurs camps et villages en raison de la situation sécuritaire.

En outre, il recommande de prier le ‹‹Prince de la Paix›› pour la paix au Burkina Faso et dans le monde car selon le Cardinal, elle est un don de Dieu, fruit des efforts des hommes.

En raison de la situation sécuritaire, le cardinal a invité toutes les paroisses à s'organiser afin que les différentes veillées de prière ne débordent pas minuit.

Par ailleurs, au cours de cette conférence de presse, il a annoncé la tenue du 4ème congrès panafricain de la miséricode divine qui se tiendra à Ouagadougou du 18 au 24 novembre prochain sous le thème ‹‹La Miséricorde divine, une grâce pour notre temps››.

Il a fait part également de la tenue de la 3ème assemblée plénière de la Conférence épistopale d'Afrique de l'Ouest (RECOWA-CERAO) qui se tiendra aussi à Ouagadougou du 13 au 20 mai de l'année en cours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.