Soudan: L'UA appelle à des solutions africaines pour une transition consensuelle

Addis-Abeba — Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a affirmé mercredi que l'UA était déterminée à tout faire pour assurer une transition consensuelle et inclusive au Soudan, en mettant en place "des solutions africaines aux problèmes africains".

Le responsable de l'UA a tenu ces propos après sa rencontre mardi avec une délégation soudanaise dirigée par le lieutenant-général Jalal Alsheikh Altayeb, membre du Conseil militaire de transition (CMT) du Soudan, a annoncé mercredi Ebba Kalondo, porte-parole du président de l'UA.

"Le président a réaffirmé la détermination de l'Union africaine à travailler avec toutes les parties concernées au Soudan, afin de permettre une transition consensuelle et inclusive qui réponde aux aspirations de la population et garantisse la stabilité du pays", a souligné Mme Kalondo.

Lire aussi: Soudan: nouvelle manifestation devant le QG de l'armée

"Dans une optique de solidarité continentale et de recherche de solutions africaines aux problèmes africains, la Commission de l'Union africaine continuera à suivre de près l'évolution de la situation et à discuter avec toutes les parties en présence au Soudan, dans le but de les aider à surmonter les défis auxquels leur pays est confronté", a ajouté la porte-parole.

Lors de sa réunion de lundi, le Conseil de paix et de sécurité de l'UA avait réaffirmé son "rejet total des changements non constitutionnels de gouvernements" en Afrique, conformément aux positions antérieures des 55 membres du bloc continental.

Le Conseil a cependant reconnu "les aspirations légitimes du peuple soudanais à une ouverture de l'espace politique, afin de pouvoir créer et choisir démocratiquement des institutions représentatives et respectueuses de la liberté et des droits de l'homme".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.