18 Avril 2019

Ile Maurice: Après leur arrestation, Assirvaden et Sayed-Hossen au poste de police tous les dimanches

«C'est un abus de procédures et il n'y a aucune preuve pour soutenir la charge.» Les avocats de Patrick Assirvaden et de Cader Sayed-Hossen se sont élevés contre la charge provisoire retenue contre leur client ce jeudi 18 avril en cour de Curepipe, soit celle de «remaining in an unlawful gathering after being warned».

Cette affaire porte sur la manifestation survenue à St-Paul mardi après le déversement d'eaux usées de la Wasterwater Management Authority.

Arrêtés le lendemain, Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen, également membres du Parti travailliste, ont été libérés sous conditions. L'ancien ministre et le président du parti ont dû s'acquitter d'une caution de Rs 7 500. Ils devront également signer une reconnaissance de dettes de Rs 50 000 chacun. Sans compter qu'ils auront à faire acte de présence au poste de police de leur région chaque dimanche, entre 6 heures et 20 heures.

La police a également imposé un ordre d'interdiction de quitter le pays contre eux. Ce qu'ont contesté leurs hommes de loi, Mes Yatin Varma, Avinesh Bissessur, Neelkanth Dulloo et Satish Faugoo. Une date a été fixée pour écouter les arguments, soit le 6 mai. C'est également à cette date que la motion de radiation de charge présentée par les avocats sera débattue.

Ile Maurice

Les Mauritius Leaks choquent le monde

Après les Panama Papers, les Offshore Leaks et les Paradise Papers, le Consortium international des journalistes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.