18 Avril 2019

Madagascar: Sénat - Des sénateurs HVM s'exposent à une déchéance

Des sénateurs élus sous les couleurs du HVM risquent la déchéance s'ils persistent à ignorer la discipline de parti.

La situation évolue vite au niveau du Sénat en général et au sein du groupe parlementaire HVM en particulier. En effet, pendant que des sénateurs de l'ex-parti majoritaire poursuivent leur manœuvre visant la destitution du bureau permanant de la Chambre Haute, le bureau politique du « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » intervient pour rappeler à l'ordre les sénateurs élus sous ses couleurs sur la discipline de parti. « La déchéance d'un député peut être également prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle s'il dévie de la ligne de conduite de son groupe parlementaire. », dispose l'alinéa 4 de l'article 72 de la Constitution de la Quatrième République. Cette même loi fondamentale prévoit en son article 85 : « Les dispositions des articles 71 à 79 sont applicables, par analogie, au Sénat ». Ce qui est sûr, c'est que la destitution du bureau permanent du Sénat n'a pas obtenu l'accord de l'instance dirigeante du parti HVM. Ce qui expliquerait la lettre de rappel à l'ordre récemment adressée aux sénateurs de cette formation politique dont le fondateur n'est autre que l'ancien président Hery Rajaonarimampianina qui brille par son silence depuis son échec cuisant au 1er tour de la dernière élection présidentielle.

Procédure de déchéance. Entendu sur les ondes d'une radio privée de la capitale hier, le président du Sénat Rivo Rakotovao a affiché sa sérénité face aux manœuvres visant sa destitution à Anosikely. « Le bureau politique du HVM vient d'envoyer une lettre aux sénateurs du parti. On attend la suite. », a-t-il souligné. Toujours au niveau du Sénat, mais au sein du groupe parlementaire TIM, une affaire de déchéance serait déjà en cours. La procédure vise Fernand Jeannot, sénateur élu sous les bannières du « Tiako I Madagasikara », mais qui se porte candidat aux Législatives du 27 mai prochain dans le district d'Ambato Boeny, sous les couleurs de la plateforme IRD. Fernand Jeannot a été élu sénateur dans la province de Mahajanga. Il faisait partie du bureau politique du TIM. L'instance dirigeante de cette formation politique fondée par Marc Ravalomanana engage actuellement une procédure de déchéance contre cet élu en vertu de l'alinéa 4 de l'article 72 de la loi fondamentale. Reste à savoir si cette fois-ci, la HCC se prononcera sur cette demande de déchéance conformément aux textes en vigueur. En tout cas, force est d'anticiper que des sénateurs HVM, s'ils persistent à ignorer la position de leur parti, seront visés par une procédure de déchéance. A rappeler que le mandat de l'actuel Sénat n'expirera qu'en mai 2021.

Madagascar

Manque de volonté politique dans la lutte contre la corruption

À Madagascar existe un manque de volonté politique pour lutter contre la corruption. C'est la conclusion… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.