Togo: La sûreté de l'État est un impératif

18 Avril 2019

En cette période incertaine ou la montée de l'extrémisme et du terrorisme fait redouter le pire, les pays africains doivent se doter de services de renseignement performants.

Les spécialistes membres des pays de l'Initiative d'Accra se retrouvent depuis jeudi à Lomé pour deux jours de discussions.

Cette alliance regroupe le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Togo.

La réunion accueille également des responsables militaires

En mai dernier, des manœuvres communes baptisées 'Koudanlgou 2018' avaient permis de tester l'efficacité de la coopération transfrontalière

L'Initiative d'Accra est un cadre d'échanges directs entre les différents services de renseignement et de sécurité des Etats membres afin de faire face aux actes de déstabilisation dans la sous-région et lutter plus efficacement contre le terrorisme et le crime transnational organisé.

'Cette réunion permet de faire le point sur le déploiement des forces aux frontières et de jauger le niveau atteint. Des recommandations seront faites pour que tous les pays soient au diapason' a indiqué Yark Damehame le ministre togolais de la Sécurité.

Le Togo a renforcé sa présence militaire à la frontière du Burkina Faso, un pays en proie à des attaques menées par des groupes djihadistes.

'Ce déploiement nous a permis d'opérer plus d'une quarantaine d'interpellations. Certains individus recherchés ont été remis aux autorités de Ouagadougou', a précisé le ministre qui a souligné ainsi l'intérêt d'une étroite collaboration dans le domaine du renseignement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.