Congo-Brazzaville: Osiane 2019 - Les start-up ont exprimé leurs potentiels

En marge du salon international des nouvelles technologies qui s'est tenu du 16 au 18 avril, à Brazzaville, plusieurs jeunes pousses ont exposé leurs produits et services lors de ce grand rendez-vous du numérique.

La pépinière des futures entreprises a présenté, avec aisance, les différents produits qu'elle offre. Les autorités et les participants ont tous loué les prouesses de ces jeunes entrepreneurs. Une salle tout entière a été, d'ailleurs, aménagée à cet effet. Environ une quinzaine des start-up exerçant dans le tourisme, le numérique, l'agriculture et autres secteurs ont saisi l'opportunité que leur a offert Osiane pour prouver le côté innovant de leurs produits. Au nombre de ces start-up, nous avons choisi pour vous :

Sakana, un site touristique hors paire

Sakana est une île, un site touristique situé dans le dictrict de l'île Mbamou, à quelques mètres du port ATC de Brazzaville. C'est un parc d'attraction pour tout type de personneS. Sakana, qui signifie « s'amuser », dispose d'un terrain de football et de volleyball sur plage, des jeux pour les amoureux du sport aquatique ainsi que les jouets pour enfants. On y trouve une piscine olympique et un restaurant proposant des mets et boissons locaux.

Kwaber, une agence de vente de billet en ligne

Kwaber est un site internet qui assure le paiement des tickets des moyens de transport en ligne, en versant l'argent par Mobile money ou Airtel money. En effet, il suffit de se connecter sur le site puis vous précisez votre destination, vous envoyez de l'argent et automatiquement vous recevez votre billet soit par mail ou par whatsapp, sans faire le déplacement des agences de voyage. « Le site fonctionne en temps réel et est disponible 24h /24h. Le transport est un secteur très important qui mérite d'être digitalisé. Nous avons commencé avec les bus, bientôt nous allons intégrer le secteur aérien, en attendant le train qui est défaillant », a precisé Gilles Biko Bieko, manager de cette structure. Selon son initiateur, Kwaber réduit la notion de temps puisqu'il permet l'achat d'un billet en moins de cinq minutes.

Aytch, une start-up destinée aux sites internet

Cette structure évolue dans la conception et la maintenance des sites web, vitrines et application web. Elle assure la visibilité des entreprises en les connectant à la population grâce à son application. Aytech crée également des applications mobiles. Dans la même vision, elle procède aussi aux installations ainsi qu'à la formation des sites bureautique.

Elanga, un tremplin entre agriculteurs et consommateurs

Le site internet et l'application Elanga sont un hub permettant aux maraîchers et autres agriculteurs d'évacuer facilement et rapidement leur produit, en étant directement en contact avec les consommateurs. L'application présente les produits disponibles et leurs prix. Elle sert, en outre, de coaching aux agriculteurs non expérimentés.

Kiello, un accélérateur de productivité

Kiello est une solution qui offre la possibilité aux entreprises de mettre en vitrine leurs produits et services, de promouvoir leurs secteurs d'activité et de d'informer de toute l'actualité entrepreneuriale.

En tout cas, les start-up et les idées innovantes sont en gestation dans les cerveaux des jeunes congolais. Le salon Osiane 2019 a bien tenu ses promesses du fait que sa mission d'assurer la visibilité et de pont entre entrepreneurs et investisseurs a été bien accomplie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.