18 Avril 2019

Cameroun: Bâtiments administratifs - Les vendeurs appelés à libérer les alentours

Sur les différents sites, ils continuent de vaquer à leurs occupations attendant d'être formellement interpellés.

Au moment de se sustenter, les employés des administrations logées au lieu-dit Immeuble rose à Yaoundé n'ont que l'embarras du choix. Prendre un petit déjeuner à leur arrivée au bureau ou même un déjeuner dès midi, ne sont pas des exercices difficiles. Ici on propose un peu de tout.

Des brochettes de viande aux saucisses grillées en passant par des beignets, du poisson cuit à la braise. Tout y est. Pareil si l'on n'a pas assez de temps pour se rendre au marché chercher une paire de chaussures, on en trouve aisément à cet endroit. C'est ainsi depuis plusieurs années à l'Immeuble Rose.

Eh bien, il est temps que cet espace soit assaini. C'est en tout cas la prescription du Premier ministre, chef du gouvernement qui au cours du dernier conseil de cabinet parlait d'un impératif du maintien de la propreté dans l'enceinte et aux abords des bâtiments administratifs.

Il est question de libérer de tous les halls, mais aussi des parkings et des alentours de certains départements ministériels et services déconcentrés, des commerces qui s'y sont installés.

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, qui a d'ailleurs commis une note à cet effet adressée au directeur des affaires générales mais aussi aux responsables des services déconcentrés de son ministère. Dans ledit document, le Mincommerce demande à ses collaborateurs de prendre des dispositions nécessaires pour l'exécution immédiate des directives du Premier ministre.

Sur le terrain, la mesure tarde à prendre corps. Quelques-uns ont déjà libéré les lieux. C'est le cas de cette tenancière de call-box qui a arrêté ses activités depuis plus d'une semaine déjà. Ce mercredi matin, c'est dans le bureau du directeur des affaires générales du ministère du Commerce qu'elle est venue se plaindre de cette situation qui l'empêche de subvenir désormais aux besoins de sa famille.

Elle devra trouver un autre lieu pour faire valoir ses services. « Vous avez vu que notre hall a déjà été débarrassé de tout ce qu'il y avait comme commerce. Cela va se poursuivre dans les alentours. C'est une instruction du Premier ministre et elle doit être respectée », explique le directeur des affaires générales du Mincommerce. Ce dernier se souvient d'ailleurs d'un incident intervenu la semaine dernière alors qu'un des ministres occupant ce bâtiment de l'Immeuble rose a eu du mal à avoir accès à sa place de parking parce qu'un commerçant y était gaillardement installé.

A leur décharge, ils disent que c'est grâce à ses activités génératrices de revenus qu'ils arrivent à subvenir aux besoins de leurs familles. Par ailleurs, les seuls commerçants autorisés à conserver leurs comptoirs ce sont les producteurs de riz locaux dont la présence à l'esplanade du Mincommerce participe à la promotion du Made in Cameroon.

Cameroun

Crise anglophone - Un nouveau-né froidement abattu à Muyuka

L'image est insoutenable et horrible. Du sang frais est encore visible sur la tête de ce nouveau-né. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.