Ile Maurice: Accusé d'attouchement sexuel, le «gourou» parle d'un coup monté

Il rejette en bloc les allégations portées contre lui. Selon Rajesh Hosanee, un gourou accusé d'attouchements sexuels sur plusieurs filles, parle d'un coup monté et raconte que toute cette affaire a pour toile de fond une histoire de vengeance. Il a été examiné par un médecin légiste ce jeudi 18 avril.

Il a été appelé à donner sa version des faits mardi 16 avril dernier au poste de police de Beau-Bassin en compagnie de ses hommes de loi, Mes Akeelesh Caussy, Vassen Payendee et Mahendra Saulick. Aux enquêteurs, l'accusé a commencé par expliquer qu'il est un homme religieux et compte une quarantaine de disciples, mais il n'est pas enregistré come pasteur. «Je n'ai pas de salaire. Ce sont mes disciples qui contribuent pour la location du bâtiment où j'opère» dit Rajesh Hosanee.

Qu'en est-il des allégations qui ont été formulées contre lui ? Le gourou a avancé que le père de la première victime était son assistant. Mais un jour, les deux hommes ont eu une altercation et l'assistant a été révoqué en public. «Le père de cette fille, qui est un ancien policier, utilise sa fille pour se venger» affirme-t-il.

Mais cette fille n'est pas la seule à être venue de l'avant. Une deuxième fille a raconté que Rajesh Hosanee a commis des attouchements sur elle lorsqu'elle s'est retrouvée seule avec l'accusé. Encore, une fois, ce dernier nie. «Il y a toujours une personne à mes côtés. J'avais fait une imposition des mains sur la fille. Rien de plus» a-t-il dit pour sa défense. Le gourou a aussi réfuté les allégations de la troisième victime.

Une date sera bientôt fixée pour un exercice de reconstitution es faits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.