Ile Maurice: Réclamation de Rs 50M par MK - Raj Ramlugun riposte

Il ne restera pas les bras croisés face à la réclamation de Rs 50M de la part d'Air Mauritius.

Raj Ramlugun animera une conférence de presse demain, vendredi 19 avril, pour expliquer les raisons la lettre ouverte qu'il avait écrite et qui a été à l'origine de la résiliation de son contrat de consultant pour Airmate. Il parlera aussi de la notice qui lui a été servie par la compagnie d'aviation.

L'ancien consultant d'Airmate est catégorique. Pour lui, ce sont des «manœuvres d'intimidation» à son encontre. Cependant, Raj Ramlugun a déclaré qu'il est foncièrement engagé dans la défense de la bonne gouvernance et de l'intégrité, précisant que ces principes devraient guider une société au sein de laquelle l'Etat est le principal actionnaire. «Je n'entends pas plier face à toute atteinte à mes droits constitutionnels de liberté d'expression visant à soutenir la vérité et dénoncer tout mensonge et manipulation» rajoute-t-il. Raison pour laquelle il tiendra sa conférence de presse.

Selon lui, cette plainte de la part d'Air Mauritius, est une «gagging attempt and a blatant interference with my constitutional right to freedom of expression to uphold the truth about MK and informing the public and relevant stakeholders about what is contributing to the chronic leadership and management deficit at MK. My real objective being to alert the real decision-makers that unless and until the internal chronic root weaknesses are tackled courageously and decisively, all other grand schemes or business strategies (however warranted) would not yield lasting positive results.»

Lors de sa conférence de presse demain, Raj Ramlugun donnera les détails sur la compagnie nationale aussi sa marche à suivre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.