Congo-Brazzaville: Solidarité - L'association « Le sourire de l'orphelin » offre un nouveau toit aux plus petits

L'inauguration de l'orphelinat « La Maison de l'enfant » a eu lieu le 18 avril, à Brazzaville, en présence de l'épouse du chef de l'Etat, Antoinette Sassou N'Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance.

Dotée d'une capacité d'accueil de vingt-quatre enfants, dont douze garçons et douze filles âgés de 2 à 5 ans, La Maison de l'enfant (R+1), au-delà de ces murs qui s'érigent au bord de la rivière Madoukou Mfoa, comprend en son sein une cuisine ; un réfectoire ; une buanderie ; des salles d'étude, de jeux et d'accueil, un secrétariat, les dortoirs, etc.

Cette structure qui accueillera bientôt les orphelins est, selon la présidente de l'association Le sourire de l'orphelin, l'aboutissement d'un « projet divin » dont les travaux ont duré neuf ans. « Cette maison ambitionne d'offrir à nos merveilleux enfants une véritable famille, une éducation, de divers soins. Bref, l'amour et l'encadrement dont ils ont besoin pour les aider à devenir des citoyens modèles qui participeront activement au développement du Congo », a déclaré la présidente de l'association, Amédée Ebono.

La Maison de l'enfant, a-t-elle fait savoir, « est une histoire d'amour du prochain », ajoutant: « Elle est le fruit de notre obéissance à la voix de Dieu qui nous a communiqué une vision claire pour offrir le meilleur aux enfants orphelins et abandonnés, une couche sociale très vulnérable qui mérite toute attention et tout notre soutien ».

Elle a, en outre, remercié Antoinette Sassou N'Guesso qui s'est impliquée depuis des années dans les œuvres sociales, et qui a été pour elle un modèle. En effet, l'engagement de l'épouse du chef de l'Etat, ses « bonnes œuvres » envers les orphelins, les veuves, les démunis, les filles-mères, lui ont servi de « fer de lance » pour continuer à croire, même dans les moments les plus sombres, les plus éprouvants. « La vision que le seigneur Jésus-Christ m'avait donnée de bâtir cet orphelinat était réalisable », a-t-elle assuré. « La Maison de l'enfant est un projet noble dont les travaux de construction ont commencé en 2010. Un parcours jalonné de nombreuses difficultés et d'obstacles, des actes d'escroquerie, une série de démission injustifiée des ouvriers, manque de financement, etc. Mais au milieu de tout ce tumulte, le seigneur nous a toujours soutenus par son esprit et nous avons tenu bon à cause de la noblesse du combat », a-t-elle indiqué.

Pour elle, « La Maison de l'enfant » est une réponse aux cris désespérés des orphelins et enfants abandonnés qui sont en quête du minimum social. « Voilà pourquoi, nous n'avons ménagé aucun effort pour offrir à nos enfants que nous recevrons prochainement, un cadre agréable, répondant aux exigences hygiéniques dont a droit tout enfant », s'est-elle satisfaite.

Amédée Ebono a saisi cette opportunité pour lancer un cri de cœur, en souhaitant amener le débat à un niveau plus élevé pour inciter les autorités à décréter « une journée nationale en faveur des enfants orphelins et abandonnés », qui leur permettra de faire entendre leur voix, pour une meilleure prise en compte de leur situation et de leurs besoins. Elle souhaite avoir de véritables partenaires qui vont garder un regard bienveillant sur les enfants à travers des dons, mais aussi en donnant de leur temps en matière de santé, d'éducation, de droit, etc.

Antoinette Sassou N'Guesso qui dirige la Fondation Congo Assistance, dont l'objectif est de promouvoir l'action sociale dans plusieurs domaines, a pris la parole pour remercier et encourager l'initiative de l'association « Le sourire de l'orphelin ». Elle a promis d'apporter son aide, avant d'appeler les personnes de bonne volonté à venir soutenir cette association. Pour exprimer sa reconnaissance envers la première dame du Congo, Amédée Ebono, responsable de l'orphelinat, lui a offert un tableau de son portrait.

Parlant au nom de tous les orphelins, la petite Améline a remercié Dieu pour « l'amour qu'il témoigne aux humains à travers ses multiples œuvres dont ce merveilleux cadre dédié aux enfants ».

La cérémonie a été marquée, d'abord, par la projection d'un film dans lequel les gens témoignent de la générosité de la présidente de l'association Le sourire de l'orphelin, puis par une prière en vue de remettre l'orphelinat entre les mains de Dieu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.