18 Avril 2019

Maroc: Le Maroc et le Bénin renforcent leur coopération agricole

Le renforcement des relations de coopération en matière d'agriculture a été au centre d'entretiens, mardi à Meknès, entre le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch et son homologue béninois, Doussouhoui Cossi Gaston.

Lors de cette entrevue, tenue en marge de la 14ème édition du Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM 2019), les deux parties ont abordé la signature d'un programme de coopération dans le domaine agricole pour la période 2019-2023.

Ce programme de coopération, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'accord-cadre de coopération dans le domaine agricole signé entre les deux gouvernements en 2013, porte notamment sur la production et la commercialisation de produits agricoles, la formation professionnelle et technique agricole, la gestion des eaux et des sols et l'usage efficient des ressources hydriques et la mécanisation agricole.

Le programme vise, également, le développement des investissements en agriculture moyennant des partenariats entre les secteurs privés marocain et béninois, notamment l'encouragement de la coopération entre les organisations professionnelles des deux pays, ainsi que l'aide aux initiatives privées de la population rurale en favorisant les activités génératrices de revenus agricoles et extra-agricole et le micro-crédit dans le milieu rural.

Concernant la coopération entre les deux pays en matière de sécurité sanitaire des aliments, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a proposé, à la demande de l'Agence béninoise de sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), la signature de protocole de coopération dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments portant sur différents axes, notamment le renforcement des capacités institutionnelles et techniques à travers des programmes d'échanges et de formation, la réglementation au niveau de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, ainsi que l'analyse et l'évaluation des risques sanitaires et phytosanitaires.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont également proposé la mise en place d'un accord-cadre de coopération en matière des pêches maritimes en vue de formaliser le partenariat existant entre les deux pays.

Volonté du Maroc et de la Bulgarie de booster leurs échanges

Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, et son homologue bulgare, Rumen Porodzanov, ont examiné, mardi à Meknès, les moyens à même de promouvoir les échanges commerciaux, notamment des produits agricoles.

L'accent a été mis, lors de cette entrevue en marge de la 14e édition du Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM 2019), sur les possibilités de développer les échanges de produits agricoles entre les deux pays et les formes de coopération notamment destinée à l'Afrique et l'élargissement de la coopération dans le domaine des sciences agraires ainsi que la mise à jour de la base juridique contractuelle de coopération dans le domaine agricole.

Les deux parties ont également discuté de l'appui à la valorisation des filières agricoles, de la formation professionnelle agricole, de la recherche-développement, de la sécurité sanitaire et du développement du partenariat public-privé.

S'agissant de la Pêche, la recherche halieutique peut faire l'objet d'une coopération entre l'Institut national de recherche halieutique (INRH) et les instituts similaires en Bulgarie.

Dans une déclaration à la presse, Rumen Porodzanov a fait part de sa volonté de développer les relations bilatérales dans le domaine agricole, notant que l'action commune des deux pays permettra de booster les échanges entre les opérateurs de la filière au Maroc et en Bulgarie.

La Côte d'Ivoire présente ses atouts

"La Côte d'Ivoire est un grand pays agricole en raison de ses performances tant au niveau des productions végétales que de ses ressources animales et halieutiques", estime le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani.

S'exprimant après une visite des stands ivoiriens par le Prince marocain Moulay Hassan, à l'ouverture de la 14ème édition du Salon international de l'agriculture du Maroc (SIAM 2019), mardi à Meknès, le ministre a souligné que cela prouve que la Côte d'Ivoire compte pour beaucoup au niveau international en ce qui concerne les ressources agricoles.

Le pays y anime deux stands, l'un institutionnel comprenant des structures sous tutelle du ministère ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural (MINADER) et l'autre avec des coopératives de transformation de produits agricoles.

Le ministre ivoirien a profité de l'occasion pour inviter le Maroc et les autres pays à prendre part à la 5ème édition du Salon international de l'agriculture et des ressources animales d'Abidjan (SARA 2019) prévue du 22 novembre au 1er décembre, en vue d'échanger leurs savoir et expériences dans le domaine.

Maroc

L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne

La Caravana Abriendo Fronteras met en lumière des pratiques d'un autre âge Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.