Sénégal: La Cité du savoir va bientôt réceptionner un calculateur de haute performance

Dakar — Le Centre national de calcul scientifique de la Cité du savoir de Diamnadio va bientôt recevoir un calculateur de haute performance HPC dédié aux informations dans les domaines émergents, a annoncé jeudi le directeur de la recherche et de l'innovation, Amadou Thierno Gaye.

Il s'agit d'un "calculateur d'informations dans les domaines émergents, comme la robotique, l'intelligence artificielle, le big data, le calcul scientifique et la robotique", a précisé M. Gaye.

Il en a fait l'annonce à l'issue de la cérémonie d'ouverture de la première conférence Indaba X au Sénégal, organisée par l'Université virtuelle du Sénégal (UVS), Galsen Al et l'Association sénégalaise pour l'intelligence artificielle (ASIA).

Les conférences Indaba X sont une série de conférences dont l'objectif est de renforcer la communauté des praticiens, des chercheurs et passionnés du domaine de l'apprentissage automatique "Machine Learning (ML)" et de l'apprentissage profond "deep learning".

Pour Amadou Thierno Gaye, "l'organisation de la plupart de ces domaines émergents comme le big data, l'intelligence artificielle (...), sera coordonnée par l'UVS mais également en collaboration avec toutes les universités sénégalaises".

Il a évoqué "des masters et des licences-inter-universitaires qui permettront à des jeunes Sénégalais et Africains de se former à cette technologie pour très rapidement arriver à faire de la Cité du savoir un écosystème d'innovations".

Selon lui, "on pourrait développer dans cet écosystème des technologies pour le bien de nos entreprises et permettre à ces jeunes de se lancer dans l'entreprenariat, dans le domaine du numérique et dans l'intelligence artificielle".

"Cela ne se fera pas sans certainement quelque peur et je dirais même aussi de nombreux espoirs ; donc, il est important que l'opinion, et en particulier le Sénégal, puisse profiter de cette révolution", a-t-il ajouté.

Il considère que c'est pour le pays "une véritable révolution numérique pour assurer son développement socio-économique et culturel".

Parlant de l'importance de la conférence Indaba X Sénégal, il a souligné que "cet évènement concrétise une volonté manifeste de faire du numérique un élément déterminant dans la réforme de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation du Sénégal".

Treize pays africains, dont le Cameroun, la Centrafrique, le Kenya, l'Algérie, ont déjà organisé cette conférence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.