19 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Une délégation d'experts canadiens a conféré avec le CSRP

Une délégation d'experts canadiens en mission en RDC, et ayant à sa tête, le Surintendant principal de police en Afrique, Michel Saurette, a conféré le mercredi 17 avril 2019, avec les experts du Comité de suivi de la réforme de la police, au siège de cet organe conseil du gouvernement, situé sur l'avenue de la Justice, dans la commune de la Gombe.

Au cours de cette séance de travail, le Secrétaire exécutif du Comité de suivi de la police, le général Michel Elesse Yombentole, a brossé brièvement l'historique du CSRP, avant de présenter les objectifs principaux, ainsi que les missions de cette structure.

S'agissant de la petite histoire, le général Michel Elesse a rappelé que le Comité de suivi de la réforme de la police est né de la vision du commandant suprême de FARDC et de la PNC de créer et de mettre en place, un corps de police moderne avec des policiers tous issus de différents Centres d'instruction et ayant suivi des formations spécialisées au sein des académies de la police tant au pays qu'à l'étranger. Cela participe de sa détermination de doter notre pays d'une nouvelle police, apolitique, républicaine, professionnelle et respectueuse des droits de l'Homme. Une police plus proche de la population et toujours disposée à répondre à l'état de besoins de sa sécurisation.

Dans le contexte de l'époque, a-t-il fait savoir, la RDC, pays post-conflit, avait sur les bras, d'anciens groupes rebelles, soucieux d'intégrer les rangs de la police nationale ou des Forces armées de la RDC. Le projet a fait du chemin, et le laboratoire du CSRP a permis à notre pays de disposer de quelques textes de lois et réglementaires qui organisent le fonctionnement de cet instrument de rétablissement de l'ordre public.

Des années plus tard, quelques partenaires techniques et financiers internationaux ont interrompu le soutien au projet de la réforme de la police, au moment où les principales étapes du processus de cette réforme avaient été franchies de manière positive, et que l'expérience de la Police de proximité avait été encourageante dans les quatre provinces pilotes. Le général Michel Elesse, qui s'est réjoui de la confiance témoignée à son organe, a fait noter que le CSRP, fidèle à ses missions, était résolument engagé à mener le processus de la réforme de la police congolaise jusqu'à son terme. Pour l'instant, le Comité de suivi de la réforme de la police est accessible à toutes les formes d'assistance technique et financière pour faire avancer la machine actuellement roulant au ralenti, avec comme priorité, étendre la police de proximité à d'autres provinces de la république.

Pour sa part, le Surintendant principal de la police pour l'Afrique s'est dit satisfait de toutes les explications reçues quant au fonctionnement du CSRP et de l'évolution du projet de réforme de la police. Il a relevé de nombreux points qui peuvent favoriser une coopération plus dynamique entre le gouvernement canadien et celui de la République démocratique du Congo. Ce message de réconfort et d'encouragement aux efforts réalisés depuis des années par le CSRP, sous la direction du général Michel Elesse, laisse entrevoir des perspectives heureuses pour la Police nationale congolaise. On pressent ses prémisses à travers les contacts et entretiens entre experts canadiens et congolais, sera probablement enrichi par d'autres missions et certainement, des visites d'études des experts congolais du CSRP au Canada. La délégation des experts du gouvernement canadien a eu de bonnes impressions de cet organe conseil du gouvernement congolais.J.R.T.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.