19 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Vers la relance de la SNCC

Après le Nord et le Sud-Kivu où il a été prendre le pouls de la situation sécuritaire et de l'accident sur le Lac Kivu, au niveau du port lacustre de Katana, le chef de l'Etat a tenu une réunion avec les responsables de la société nationale des chemins de fer. A l'issue de laquelle une série des mesures ont été arrêtées pour le redressement de cette société ferroviaire.

Au cours de sa séance de travail avec la direction générale tenue le dimanche dernier, joignant l'utile à l'agréable, le président de la République a d'abord songé au social des travailleurs en ordonnant l'apurement des salaires des cinq mois pour cette année et des arriérés de l'année dernière.

Ce programme s'articule autour de plusieurs secteurs, notamment de nombreux travaux de la réhabilitation de différents axes ferroviaires de toutes les provinces où la voie ferroviaire a été endommagée. Il s'agit des provinces de l'ex-Katanga, du Maniema, de la province Orientale et du grand Kasaï.

Il ressort de ce programme que cette réhabilitation va se traduire par l'instauration des nouvelles traverses en acier, l'acquisition des nouvelles voitures pour passagers, des vedettes rapides sur le lac Kivu et celle du Dock Flottant de Bukavu, le remplacement de 50 kilomètres des matériels caténaires actuels par des matériels caténaires non convoités pour la jonction Likasi-Fungurume, la fabrication de 50.000 traverses en béton armé à l'usine de Lubumbashi, la réhabilitation de la carrière de Lusindoe entre Kabalo et Samba, la réparation de la glissière de Lutshuadi, la lutte contre les érosions à Bena-Leka, l'acquisition de 380 Wagons commerciaux, le renouvellement des traverses en bois sur la plupart des tronçons ferroviaires de tous les réseaux. Le Chef de l'Etat a décidé aussi l'acquisition des pièces de rechange pour les travaux de réfection des machines-outils.

Relance de l'économie de développement

L'explorateur anglais Henry-Morton Stanley avait dit que sans le chemin de fer, le Congo ne vaut pas un penny. Le Chef de l'Etat y a franchement répondu en lançant ce programme des grands travaux de la réhabilitation de ce réseau pour faire jonction avec le secteur routier qui a déjà fait des bonds énormes à travers toutes les provinces du pays.

En ce siècle du numérique, le commun des mortels reconnait que les voies des communications rapprochent les peuples et diminuent les risques d'affrontements sanglants. Un autre avantage consécutif au développement des voies des communications est de fixer les populations chez elles car il favorise la rapidité et la sécurité des échanges commerciaux.

Sur le plan moral, la direction générale de la Société Nationale des Chemins de fer appelle le personnel des divers secteurs de cette entreprise à améliorer les valeurs d'intégrité, d'honnêteté et d'amour du travail bien fait, en vue de remonter l'entreprise dans ce monde où la compétitivité et la viabilité ne pardonnent pas la paresse et l'indolence. F.M.

Congo-Kinshasa

Des femmes réclament un futur gouvernement plus paritaire

En RDC, Ilunga Ilunkamba, récemment nommé Premier ministre, n'a pas encore formé son gouvernement.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.