Togo: François Boko est "peiné"

La prison de Lomé (illustration).

"Je suis peiné d'apprendre que des concitoyens sont encore jetés en prison pour s'être simplement opposés au régime au Togo", c'est ce qu'a twitté l'ancien ministre de l'Intérieur de Gnassingbé Eyadéma, François Akila-Esso Boko, en exil en France et dont le retour au pays n'est pas bien vu des autorités du pays.

Il réagissait ainsi à l'arrestation des responsables du PNP et des militants de ce parti politique de l'opposition togolaise, pour avoir voulu manifester Samedi dernier contre le pouvoir de Lomé.

Aussi, continue M. Boko dans son message, "ces méthodes d'un autre âge ne contribuent guère à faire avancer notre pays. Sentiments fraternels à Ouro-Djikpa et ses camarades du PNP".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.