Burkina Faso: Entreprenariat - Avoir l'esprit "ingénieur" pour réussir

ISM Paris-Supméca se délocalise au Burkina Faso à deux offres de formation : Executive master engineering(EME) Logistique et Executive master engineering(EME) Finance.

Décrocher un master logistique ou finance en restant au Burkina Faso est désormais possible grâce à ISM Paris, une école d'ingénieurs publique française.

Aux Burkinabè, l'établissement propose des cours en vidéo conférence en Executive Master of engineering(EME) Logistique et Executive master of engineering(EME) Finance.

« C'est une formation quasiment unique sur le continent africain », a affirmé le directeur général de l'ISM Paris-Supméca, professeur Alain Rivière, lors d'une rencontre, le mardi 02 avril 2019 à Ouagadougou.

La formation en logistique (supply chain), organisée pour la troisième fois au pays des Hommes intègres, se déroule tous les six mois.

Selon les formateurs, à l'ère des technologies de l'information et de la communication, avoir une compétence logistique est stratégique parce qu'elle conditionne la réussite de toute organisation, petite ou multinationale.

A travers cet EME Logistique, ISM Paris entend former de hauts responsables burkinabè « capables de transversalité, de rigueur scientifique et d'un savoir-faire de haut niveau.»

Et le professeur Gérard Baglin, le responsable de l'EME logistique, d'ajouter : « le master vise à donner des compétences pour gérer de façon cohérente l'ensemble de la chaine logistique.

On ne peut pas gérer séparément la production, la distribution, les achats. Il faut avoir une politique cohérente pour réussir en termes de qualité de service, de coût de revient, de montant des investissements, d'impact écologique.»

L'EME Finance, qui est à sa première promotion, cible les hauts cadres outillés pour faire des analyses et des études financières-pour des opérateurs- relatives au marché, aux risques, aux produits, aux restructurations économiques, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.