Maroc: Le secteur minier contribue à hauteur de 10% au PIB

Appel à adhérer à de nouvelles formes de production

Le secteur minier, qui nécessite de grands investissements, est appelé à adhérer à de nouvelles formes de production, a souligné, mercredi à Marrakech, le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

"Le secteur minier est aussi appelé à adopter les technologies de pointe durant les différentes chaînes de production, à rationaliser l'utilisation des ressources hydriques et à opter pour les énergies renouvelables pour être en mesure de répondre aux besoins énergétiques du secteur", a-t-il ajouté à l'ouverture de la première édition du Marrakech Mining Convention (MMC) qui se tient du 17 au 19 avril.

M. Rabbah a fait remarquer que la conjoncture économique mondiale connaît une fluctuation des marchés des matières premières, dont les produits miniers, ce qui impacte négativement la croissance du secteur en général, rapporte la MAP.

Concernant le secteur minier en Afrique, le ministre a noté que le continent se caractérise par une géologie variée particulièrement réputée pour sa richesse en substances minérales et par un savoir-faire acquis au fil du temps, qui font du secteur l'un des importants leviers du développement dans plusieurs pays africains.

Compte tenu des défis auxquels fait face le secteur ainsi que son rôle dans l'économie africaine, les pays du continent sont appelés plus que jamais à fédérer leurs efforts pour faire face à ces contraintes, garantir un développement durable pour le secteur minier à travers l'élaboration d'une vision commune qui prend en compte les caractéristiques du secteur, et la mise en place de mécanismes nécessaires à même de les traduire en projets concrets ciblant la valorisation et la transformation au lieu de se limiter à l'importation des produits miniers bruts, a-t-il expliqué.

S'agissant du secteur minier au Maroc, il a indiqué qu'il a connu, depuis les années 90, une série de réformes qui lui ont permis d'accompagner les mutations internationales exacerbées par la mondialisation et la rude concurrence.

Grâce aux efforts consentis et à la coordination entre les secteurs public et privé, le secteur minier marocain joue un rôle majeur dans la dynamique économique nationale et contribue à hauteur de 10% au Produit intérieur brut (PIB) et de 20% dans les exportations nationales, a-t-il précisé.

Et M. Rabbah de relever que dans l'objectif d'insuffler une nouvelle dynamique au secteur minier, le ministère a procédé au lancement du Plan Maroc minier, qui vise à faire du secteur un modèle à l'horizon 2025 permettant de réaliser un développement territorial durable et intégré.

Ce plan, a-t-il rappelé, se fonde sur quatre axes stratégiques, à savoir le développement d'un tissu concurrentiel, la réorganisation institutionnelle du secteur, le renforcement de l'impact social et de l'aspect responsable et durable du secteur minier, l'adaptation du cadre législatif et des mécanismes fiscaux et de financement aux nouvelles ambitions du secteur.

Le Royaume a aussi accordé une grande importance au développement de la coopération avec les pays africains conformément à la vision Royale visant à renforcer la coopération Sud-Sud et à l'engagement ferme du Maroc vis-à-vis du continent africain dans la mise sur pied de projets d'investissements initiés notamment par les groupes OCP et MANAGEM, leaders nationaux dans l'industrie minière, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Shariq Abdul Hai, président de l'Agence Valiant Business Media, l'un des organisateurs de cet événement, a mis en relief la géologie variée du Maroc, notant que cette première édition du MMC représente une plateforme pour l'échange d'expertises et de savoir-faire entre les différents intervenants dans le secteur des mines et de l'industrie minière.

Il a, en outre, fait savoir que cet événement connaît la participation de 20 pays et de 11 ministres africains ainsi que de plusieurs compagnies nationales et internationales spécialisées dans ce domaine, venues exposer leurs produits et technologies.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et organisée par le ministère de l'Energie, des Mines et du Développement durable en partenariat avec l'Agence Valiant Business Media, la première édition du Marrakech Mining Convention connaît la participation de plusieurs délégations de différents pays, notamment des ministres des Mines, des représentants de gouvernements, des professionnels nationaux et internationaux, des exposants de différents continents ainsi que des opérateurs nationaux et plus de 50 entreprises et investisseurs dans les domaines miniers et para-miniers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.