19 Avril 2019

Ile Maurice: Des employés de Future Textiles rencontrent le ministre

Ils réclamaient une rencontre avec le ministre du Travail. Des employés de la défunte Future Textiles Ltd sont à Victoria House, ce vendredi 18 avril.

L'usine a fermé mercredi 17 avril. Les quelque 250 licenciés, dont environ 90 Mauriciens, n'ont reçu que leur salaire du 20 mars au 12 avril avec leur lettre de quittance. Mais aucune compensation pour leur temps de service, ni de préavis. C'est notamment à ce propos qu'ils souhaitaient une réunion urgente.

«Nous réclamons un droit. Nous aurions dû avoir au moins 15 jours de préavis avant qu'ils ne ferment l'usine. Ils sont venus nous ont donné la paye du 20 mars au 12 avril et c'est tout», explique James, un des employés.

Leur représentant syndical, Atma Shanto, estime que le ministre a une obligation envers ces travailleurs. «Ce n'est pas normal que les licenciements, les pertes d'emploi continuent et que le gouvernement persiste avec son rôle de spectateur. Le seul moyen de vivre c'est le travail», a-t-il lancé avant d'entrer au ministère, vers 10 h 45. «Est-ce que le gouvernement considère les travailleurs du textile comme des 2e grades ?»

La réunion se tient en ce moment. Une conférence de presse doit suivre.

La société était sous séquestre depuis le 5 mars.

Ile Maurice

Condamné à des travaux d'intérêt général - Il se présente en cour saoul...

Il avait eu l'occasion de se racheter, de payer sa dette envers la société, en effectuant des travaux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.