Madagascar: Braquage de « Brinks » - Cinq suspects dont un policier arrêtés par la Police

Il est prouvé maintenant que le braquage d'un fourgon convoyeur de fonds de la société « Brinks » à Ambohimangakely, le samedi 13 avril, était l'œuvre d'un véritable réseau de malfaiteurs bien structuré.

En réalité, l'enquête sur cette affaire suit son cours si l'on se réfère aux résultats obtenus par les forces de l'ordre jusqu'ici. Hier, le service central des affaires criminelles ou brigade criminelle (B.C.) de la Police nationale à Anosy, a présenté les 05 individus récemment arrêtés impliqués dans cette affaire. Un de ces suspects est un policier en service dans un commissariat de la capitale et deux sont des anciens employés de « Brinks ».

D'après les explications du Chef de ce service, le Commissaire Principal de Police Seraly Hercule, l'arrestation de ces cinq individus a fait suite à une déclaration portant sur la disparition d'un homme déposée par une femme auprès de la Police, juste le lendemain de ce braquage à Ambohimangakely. Menant l'enquête sur ce cas, la police a constaté que le déclaré disparu, le mari de la plaignante était l'un des deux bandits qui ont été abattus lors de l'attaque de ce fourgon. Ayant approfondi leur investigation, les enquêteurs sont parvenus à appréhender ces cinq présumés braqueurs qui ont déjà des dossiers en cours d'enquête auprès de la Police.

Ces bandits auraient été, selon toujours le Chef de la B.C., impliqué dans au moins cinq attaques à main armée commises dans la capitale durant les mois de février et mars à savoir : le braquage du convoyeur de fonds de la station-service Galana Anony à Ankadimbahoaka, l'attaque des ressortissants chinois sur le boulevard de Marais Masay, le cambriolage à main armée du domicile d'un ressortissant étranger à Androhibe et celui du bureau du Ministère de l'Education nationale à Anosy. L'enquête a révélé que le mode opératoire de ces bandits était le même. En ce qui concerne l'affaire « Brinks », cette bande avait eu l'appui de deux employés de la société en question et d'un chauffeur de taxi. Puisqu'il s'agit d'un acte commis par un véritable réseau, le Chef de la B.C. a souligné que cinq autres suspects sont encore à rechercher.

En effet, 08 individus sont arrêtés par la Police dans ce braquage d'Ambohimangakely. Appréhendés par la Gendarmerie, trois autres individus sont déjà placés sous mandat de dépôt à la Maison de force de Tsiafahy depuis mercredi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.