Madagascar: Incendie des installations de Base Toliara - Une honte pour le climat des affaires à Madagascar

Plus de peur que de mal pour Base Toliara. L'incendie dont le camp de Ranobe a certes entraîné des dégâts, mais elle ne compromet pour autant pas la suite des investissements. Les responsables de Base Toliara ont d'ailleurs annoncé, hier que les travaux se poursuivent.

Absence de protection

Il n'empêche, cette destruction des biens d'autrui dont les auteurs ne sont pour le moment pas arrêtés était un coup dur de plus pour l'environnement des affaires à Madagascar. Dans le milieu des affaires l'on se pose actuellement la question de savoir si le principe de la protection des investissements étrangers est respecté à Madagascar. En tout cas, l'incident de Ranobe est manifeste de cette absence de protection. Et les conséquences de ce genre de méfaits pourraient être lourdes si les autorités ne prennent pas les mesures nécessaires. La grande crainte des opérateurs c'est que ces actes de destruction perpétrés contre des investissements puissent nuire au climat des affaires à Madagascar. Ce genre de mauvaises nouvelles se propagent facilement dans la sphère des investisseurs internationaux.

Mauvais agissements

Sur ce point d'ailleurs, les autorités malgaches ne prennent visiblement pas les mesures qui s'imposent pour attirer les investissements miniers. Au contraire, les grands investisseurs miniers sont plutôt devenus les cibles des mauvais agissements des politiciens. Selon les observateurs, Madagascar doit suivre l'exemple de la République de Guinée en matière de promotion et de protection des investissements. L'organisation annuelle du Symposium Mines Guinée constitue, en tout cas la preuve des efforts de promotion menés en République de Guinée. Un pays qui, depuis 2011 a réalisé d'énormes progrès en créant les bases d'un développement solide et fiable pour le secteur minier. Le nouveau code minier, adopté en 2011 et révisé en 2013, optimise les bénéfices obtenus pour le pays et ses habitants, tout en renforçant l'attractivité des investisseurs.

Ce symposium fournit à la communauté minière de la région une plate-forme lucrative et influente pour promouvoir, apprendre et créer une synergie entre les acteurs de l'industrie minière, des secteurs public et privé. 482 délégués, 73 exposants, 80 conférenciers confirmés, représentant plus de 30 pays seront présents à ce Symposium Mines Guinée qui est l'événement minier le plus important d'Afrique de l'Ouest avec ses 3000 visiteurs attendus.

En somme, si dans certains pays africains, ce sont les actions de promotion des investissements miniers qui sont à la mode, à Madagascar, la tendance est plutôt à des manœuvres d'intimidation des investisseurs miniers comme c'est le cas à Ranobe Toliara.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.