Madagascar: Pillage de Base Toliara - Le ministre des mines lance un appel au calme

Trois maisons installées dans le camp d'exploration de Base Toliara sis à Ranobe, dans la commune d'Ankilimalinike, district de Toliara II, ont été incendiées et pillées par une trentaine d'individus mercredi dernier.

Des éléments de la Force de l'Ordre ont dû intervenir. En effet, ces pilleurs s'opposent au projet d'exploitation d'ilménite fortement attendu par les communautés locales représentant les notables et surtout les jeunes qui sont majoritairement chômeurs et délinquants dans la région Atsimo Andrefana. Ils sont maintenant contre la vente de ce minerai aux étrangers en donnant un ultimatum de 72heures à l'Etat, si auparavant, ils ont dénoncé que ce projet représente un danger public alors qu'il ne démarre même pas encore.

Dialogue. Face à cette situation, le ministre des Mines a évoqué que des étapes ont été franchies afin de trouver une solution. « Et j'ai émis une note qu'il faut respecter les règles de l'OMC (Organe Mixte de Conception) pour maintenir la paix sociale. Cela n'a pas été pourtant suivi. Et voilà, il y a eu un affrontement entre les manifestants, les employés de la compagnie et les éléments de la Force de l'Ordre. Je lance ainsi un appel au calme tout en sollicitant le dialogue entre les deux parties et le respect de la loi par tout un chacun », a déclaré Fidiniavo Ravokatra, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques.

Résultats considérables. De son côté, Base Toliara a fait savoir que ces pilleurs ne représentant pas du tout la population locale. Cette dernière veut au contraire le démarrage rapide du projet. En outre, elle a annoncé que cet incident mineur avec un taux de dégât à peu près 10%, n'affectera pas le calendrier du projet. La compagnie réclame toutefois la prise de responsabilité de l'Etat face à ces actes de pillage. « Le développement du projet Toliara progresse comme prévu. Les engagements continus et les programmes ciblés avec les communautés locales, ont jusqu'à présent donné des résultats considérables en rassemblant toutes les parties prenantes autour du développement de ce projet transformateur, tels que les maires des communes concernées par le projet, les chefs traditionnels, les organisations de la société civile et la jeunesse de Toliara », a-t-elle communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.