Cote d'Ivoire: Pâquinou dans le Cavally - La tribu Gbomi, invitée spéciale du peuple Wê

La première édition de "Pâquinou dans le Cavally", parrainée par la ministre de l'Assainissement et de la Salubrité et présidente du conseil régional éponyme, Anne Désirée Ouloto, aura pour invités spéciaux, les têtes couronnées de la tribu Gbomi du département de Tiébissou.

Le chef de la tribu, Nanan Kouakou Yao Daniel, a donné un avis favorable à l'invitation que lui a adressée, à cet effet, Coulayes Victor Emmanuel, chef de terre de Guiglo, et Nanan Méa Akéssé, chef des Baoulé du Cavally, au nom d'Anne Ouloto.

Nanan Kouakou Yao, qui a reçu récemment à Gondé-Yaokro, les envoyés du Cavally, a assuré ses visiteurs de la présence d'une forte délégation de la tribu Gbomi aux festivités de Pâquinou 2019 à Guiglo durant ce week-end pascal.

« Transmettez nos salutations à Mme la Ministre. Dites-lui que nous serons à Guiglo pour célébrer l'amitié et la fraternité avec nos frères Wê.

Nous répondrons toujours à son appel, car nous avons encore en mémoire son implication personnelle dans le dénouement heureux de la crise regrettable de Goin-Dêbé.

Elle est la présidente de la région du Cavally. Ici, nous avons décidé à l'unanimité de faire d'elle, la "reine" de la tribu Gbomi. Notre "reine" a besoin de nous, nous répondrons à son appel », a-t-il déclaré.

En attendant l'arrivée de ses invités spéciaux et de ses nombreux autres hôtes de marque, la ville de Guiglo, qui va abriter, du 19 au 21 avril, la première édition de "Pâquinou dans le Cavally", met une dernière touche aux préparatifs.

Les populations, sur place, attendent de vivre ce moment particulier, avec leurs "frères" du grand V Baoulé.

Pour Anne Ouloto, initiatrice et marraine de l'événement, « Pâquinou est non seulement une tribune de valorisation des cultures, mais aussi un instrument de promotion du vivre ensemble et un catalyseur du développement local ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.