Cote d'Ivoire: Autonomisation et inclusion politique des femmes - L'administrateur de l'USAID en visite à Abobo

L'Administrateur de l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), M. Mark Green a assisté, le 17 avril 2019, à Abobo Anokoua à une rencontre de l'association villageoise d'épargne et de crédit: Femmes Amour Main dans la Main.

Cette visite qui se situe dans le cadre du Programme de Transition et Inclusion Politique (PTI) de l'USAID s'est déroulée en présence de la Représentante Pays de l'USAID, Dr Nancy Lowenthal, du Directeur de Care International, M. Guillaume Aguettant, et du National Democratic Institute (NDI), Kevin Adomayakpor.

La rencontre s'est déroulée sous forme de témoignages, et de sensibilisation, notamment de partage sur l'expérience d'une dame, analphabète ayant bénéficié d'appui socio-économique qui s'est présentée en candidate indépendante aux élections législatives dans le Gbêkê et qui s'est retrouvée en seconde position.

La suite des échanges a porté sur les questions de sécurité, de médiation, de renforcement de la confiance entre les forces de sécurité et la communauté, de la participation politique des femmes.

Au terme de ce débat riche et animé, la POECI, coalition de 16 ONG d'observation électorale, a fourni une carte situant le contexte électoral en Côte d'Ivoire et l'importance de l'observation pour prévenir et combattre la violence et en vue d'assurer la transparence des élections.

Enfin, CIVILIA, la « voix du peuple » d'Internews dans le cadre de ce programme, a montré le rôle des médias dans la modération du débat sur les questions électorales et les conflits conflictuels.

Le programme PTI, d'un montant de 6 milliards de F. CFA (11.2 million de dollars), est mis en œuvre par NDI avec un consortium d'ONG locales et internationales.

Le programme vise à adresser les questions d'inclusion des jeunes et des femmes dans le processus politique et le renforcement des capacités de résilience des communautés.

L'Administrateur Green a encouragé les femmes à travailler ensemble pour elles même et pour leurs filles.

Le Gouvernement des États-Unis d'Amérique travaille en étroite collaboration avec le Gouvernement de la Côte d'Ivoire pour soutenir son objectif de devenir un pays émergent à l'horizon 2020.

Ce programme s'inscrit dans le cadre d'une assistance plus large apportée chaque année à la Côte d'Ivoire par l'Ambassade des États-Unis.

Cette année, les États-Unis fournissent un financement d'environ 250 millions de dollars (143 milliards de FCFA ou 5,700 de CFA pour chaque résident de la Côte d'Ivoire), y compris l'assistance accordée dans le cadre du Millenium Challenge Corporation, qui débutera en 2019.

Le 7 novembre 2017, le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain et la Côte d'Ivoire ont signé un compact d'un montant de 524,7 millions de dollars (300 milliards de FCFA) pour une période de cinq ans en vue de renforcer la croissance économique et réduire la pauvreté.

Le peuple américain, à travers l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), investit dans différents domaines techniques en vue de renforcer les capacités des Ivoiriens et leur permettre ainsi d'atteindre cet objectif.

Ces programmes servent la mission globale de l'USAID, qui est de mettre fin à l'extrême pauvreté à travers des partenariats et promouvoir des sociétés démocratiques résilientes tout en faisant progresser la sécurité et la prospérité de l'Amérique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.