Ile Maurice: Grand-Baie - Un saoudien se fait voler Rs 100 000 après un massage

Lui qui croyait pouvoir passer de belles vacances à l'île Maurice s'est retrouvé sans argent de poche du jour au lendemain. Un touriste saoudien a perdu $ 3000, soit Rs 100 000, en acceptant les services d'une prétendue masseuse à son appartement. Le plaignant a porté plainte pour vol au poste de police de Grand-Baie, le mardi 16 avril. Il la soupçonne de lui avoir pris son argent.

Ce Saoudien de 25 ans est arrivé au pays le samedi 13 avril. Il avait loué un appartement à Grand-Baie pour son séjour. Lundi, aux alentours de 22 heures, alors qu'il était en compagnie d'un ami, un agent de sécurité devant le Sunset Boulevard leur propose les services d'une femme de ménage. Ils acceptent.

Dix minutes plus tard, celle-ci se présente et dit s'appeler Sophie. Pendant que le Saoudien pose son porte-monnaie dans le salon et range ses produits dans le frigo, l'accusée lui propose, ainsi qu'à son ami, un massage. Ces derniers acceptent volontiers et deux femmes les rejoignent à l'appartement alors que la dénommée Sophie file en douce.

Après la séance, il entre dans sa chambre pour vérifier ses affaires personnelles. Il se rend compte que les $ 3 000 n'étaient plus dans son sac. Le jeune homme soupçonne un coup monté et que la prétendue femme de ménage était de mèche avec l'agent de sécurité pour lui voler son argent. Il a expliqué aux enquêteurs qu'il pourra identifier les deux suspects.

La police de Grand-Baie a ouvert une enquête.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.