19 Avril 2019

Ouganda: Confirmation de la suppression de la limite d'âge pour la présidence

La Cour suprême a validé cette mesure très controversée, qui permet au président Yoweri Museveni, 74 ans, de briguer un 6e mandat lors de la présidentielle prévue en 2021. La validation de cet amendement était attendue par les observateurs. Mais ces derniers ne s'attendaient pas à un verdict aussi serré.

Il s'en est fallu de peu - quatre voix contre trois - pour que la majorité des juges de la Cour suprême valident définitivement la fin de la limite d'âge pour accéder à la présidence, jeudi 18 avril.

« L'appel est en conséquence rejeté », a conclu le président de la plus haute instance du pays, saisie en juillet 2018 par l'opposante Winnie Kiiza, par l'Ugandan Law Society, principale association de juristes en Ouganda et par l'avocat Kassim Male Mabiziri, militant pour les droits de l'homme. Un verdict qui fait du mal à la démocratie, commente leur avocat Erias Lukwago.

« C'est une grande victoire pour l'Ouganda », réagit pour sa part le procureur général, Mesigwa Rukutana. En supprimant la limite d'âge fixée à 75 ans pour être candidat à la présidentielle, cette réforme permettra au président Yoweri Museveni de briguer un 6e mandat, lors de la présidentielle de 2021.

Deuxième modification constitutionnelle

A 74 ans, le dirigeant n'en est pas à son premier coup d'essai : la modification de la Constitution, en 2005, lui avait permis de briguer ses 3e, 4e et 5e mandats à la tête du pays.

Le texte adopté en décembre 2017 réintroduit la limitation du nombre de mandats présidentiels. Mais cette limite, fixée à deux mandats de cinq ans, n'entrera en vigueur qu'après la présidentielle de 2021.

Ouganda

CAN 2019 - 4 sélectionneurs limogés avant la fin de la compétition

La CAN 2019 tire vers sa fin. Il ne reste que le match de classement et la grande finale pour que la compétition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.