Sénégal: Louga - Des produits d'hygiène pour les enfants du village SOS

Louga — Des étudiants de l'antenne de l'Institut supérieur de management (ISM) à Louga ont offert vendredi des produits d'hygiène aux enfants du village SOS de la capitale du Ndiambour, un geste symbolique pour participer au bien-être de cette catégorie de la population.

Le chargé de communication du bureau des étudiants de l'ISM, El Hadji Maguette Dièye, a précisé qu'il s'agit là d'une action à caractère humanitaire que celui-ci avait prévu "dès le début de l'année" dans son programme d'activité.

"Pour récolter le maximum de fonds possible, nous avons créé des cartes de participation de 200 francs CFA, que nous avons vendues dans les quartiers, les collèges, lycées et dans les maisons. L'argent récolté a servi à acheter des couches, savons et quelques jouets", a-t-il expliqué lors de la cérémonie de remise du don.

Selon le directeur pédagogique de l'ISM Louga, Abdoulaye Diop, cette activité permet aux étudiants de mener une action humanitaire afin de mieux se rapprocher de la communauté et participer à son développement.

Pour le directeur du village SOS de Louga, Gabriel Samba Faye, ce don est "un geste purement symbolique" qui devrait aider les étudiants à développer une fibre patriotique.

Il revêt aussi une dimension humanitaire et leur permettra, plus tard, de venir en aide à leurs semblables qui sont dans le besoin.

Outre les produits d'hygiène offerts, chaque étudiant s'est engagé à parrainer un enfant du village SOS.

Selon M. Faye, "en plus de leur engagement de parrainage, les étudiants pourront ramener d'autres parrains issus de leur famille, entourage ou connaissances, mais aussi nous faire connaître".

Si les gens sont au courant que le village SOS prend en charge les enfants, "ils ne savent pas comment l'aider dans ce cadre", a-t-il relevé.

"Avec le système de parrainage, il est possible de parrainer plusieurs enfants et même toute une maison familiale où il peut y avoir 10 enfants", a-t-il expliqué.

"Nous tendons vers l'autonomie des villages SOS au Sénégal. Nous en avons cinq à Dakar, Kaolack, Tambacounda, Ziguinchor et Louga. L'essentiel de leur prise en charge vient de l'extérieur et c'est pour cela que nous essayons de tout faire pour avoir une certaine autonomie", a-t-il ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.