Sénégal: Crise au Venezuela - L'ambassadeur de Cuba à Dakar appelle au respect du droit international

Dakar — Cuba ne compte pas renoncer à ses principes et va demeurer aux côtés du Venezuela pour le respect du droit international et de la souveraineté, a réaffirmé son ambassadeur au Sénégal, Saylin Sanchez Portero.

"Notre position est claire. On ne peut pas renoncer à nos principes. Nous serons aux côtés du peuple vénézuélien", a déclaré la diplomate cubaine jeudi au cours d'une visite dans les locaux de l'APS.

Mme Portero réagissait au sujet de la crise secouant depuis plusieurs mois le Venezuela, un pays de l'Amérique Latine où se poursuit selon elle une révolution dite bolivarienne, une expérience politique impulsée sous Hugo Chavez et consistant en une recherche d'alternatives au néolibéralisme.

Du fait de l'effondrement de la production pétrolière et de son éviction des marchés financiers par des sanctions américaines, le Venezuela est en proie depuis quelques mois à des pénuries de produits alimentaires et de médicaments.

A cette crise qualifiée d'humanitaire, il faut ajouter une crise politique avec la décision du chef de file de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, de s'autoproclamer président intérimaire.

La situation au Venezuela "est très difficile et compliquée, car c'est une violation du droit international. C'est illégitime. C'est dangereux pour tous les autres pays", a souligné à ce sujet la diplomate cubaine.

Selon Saylin Sanchez Portero, la révolution bolivarienne doit être respectée, de même que la souveraineté de ce pays, face à ce que les autorités vénézuéliennes qualifient d'ingérences étrangères, de nombreux pays européens ayant reconnu Juan Guaido comme président intérimaire.

"Il faut défendre l'autodétermination, la souveraineté, l'indépendance. Ce sont ces mêmes principes que défendent le Sénégal et Cuba. Ce sont des valeurs partagées entre les deux pays", a insisté Saylin Sanchez Portero, juriste de formation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.