Afrique: CAN U17 - Il faut saisir cette once d'espoir que nous avons, Malick Daff

Malick Daff, le coach du Sénégal admet que ce sera difficile pour son équipe de se qualifier pour le second tour de la Coupe d'Afrique des Nations des moins de 17 ans, mais « avec une possibilité face au Cameroun dimanche lors de la rencontre de la poule B autant la saisir », a-t-il dit ce vendredi matin en conférence de presse.

Et pour montrer son optimisme, Daff convoque l'histoire récente du football sénégalais avec la CAN U20 organisée en 2015 au Sénégal.

"J'étais adjoint de Joseph Koto en deux sorties, nous n'avions qu'un point (une défaite et un nul) soit le même nombre que dans cette CAN U17 en deux matchs mais au finish, nous avions réussi pour le dernier match à battre le Congo et obtenir la qualification", a-t-il rappelé soulignant que l'ambition est de faire bégayer l'histoire ce dimanche contre le Cameroun.

"Ce ne sera pas facile face à une équipe en pleine bourre et déjà qualifiée", a estimé le technicien sénégalais. « Mais nous n'avons pas le choix, on doit gagner pour garder toutes nos chances de qualification", a-t-il par ailleurs ajouté indiquant avoir passé la nuit la plus difficile de sa vie entre jeudi et vendredi.

Le Sénégal ne compte qu'un point avant de jouer contre le Cameroun (6 points) déjà qualifié tandis que l'autre côté le Maroc (1 point) et la Guinée (3 points) vont aussi jouer pour la qualification.

Du côté du Cameroun, on se prépare doucement pour la suite de la compétition, a déclaré l'entraîneur Thomas Libih informant qu'il a envie de reposer certains cadres et de préserver les autres avertis. "Et pour maintenir la bonne ambiance dans le groupe, nous avons besoin de mettre tout le monde à contribution, ce qui veut dire que nous allons faire tourner", a-t-il fait savoir soulignant que cela ne veut pas dire qu'on ne jouera pas pour gagner.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.