Maroc: Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas

Le Crédit agricole du Maroc (CAM) et le Département des eaux et forêts (DEF) ont signé, jeudi en marge du 14ème Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM 2019) à Meknès, un accord de partenariat visant la préservation et la réhabilitation de la cédraie du Moyen Atlas.

Cet accord permettra de mobiliser les fonds générés par les "Cartes vertes" du CAM en faveur des projets forestiers situés dans la cédraie du Moyen Atlas, reconnue comme réserve de biosphère par l'UNESCO.

Les « Cartes vertes » sont un mécanisme innovant de paiement pour les services écosystémiques (PSE) mis en place par le CAM afin de permettre à ses clients utilisateurs de cartes monétiques de participer, sans frais additionnels, aux efforts de préservation de l'écosystème forestier marocain.

Ce nouveau partenariat, signé par le directeur général du CAM Jamal-Eddine El Jamali et le secrétaire général du DEF Abderrahim Houmy, accorde un intérêt particulier à la Maison de la cédraie, située au cœur du parc national d'Ifrane dans la Cédraie de Moudmane, en raison de son rôle stratégique en matière d'éducation et de sensibilisation à la gestion durable de la forêt de cèdre. D'autres projets situés dans la cédraie pourront également être soutenus.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du partenariat pour les forêts marocaines (PFM), fondé par le HCEFLCD et le CAM en 2015. Depuis lors, des projets à fort impact environnemental ont été financés notamment le projet de plantation d'un million d'arbres, en marge de la COP22, et la plantation d'un périmètre de reboisement de 10 hectares dans la province de Ouarzazate, équipé d'un système d'irrigation localisée solaire.

Cet accord vient donc renforcer les efforts menés par les deux partenaires en matière de préservation des ressources forestières qui sont à la base d'une chaîne de valeurs écologique, économique et sociale.

Le PFM, qui tend à encourager la participation volontaire des entreprises à l'effort national de restauration et de préservation des écosystèmes forestiers, rend hommage à la forêt qui joue un rôle essentiel dans la lutte contre les émissions de CO2, l'effet de serre et le réchauffement climatique, la forêt étant le réservoir de la diversité biologique par excellence et sa préservation est devenue une préoccupation de premier ordre.

Le PFM offre donc un cadre propice aux entreprises afin de développer des actions concrètes qui contribuent à la préservation de l'environnement, à la gestion rationnelle des ressources naturelles et à l'amélioration des conditions de vie des populations locales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.