Egypte: Référendum constitutionnel - C'est parti pour 3 jours de vote

En Egypte, le vote pour le référendum d'amendement de la Constitution a commencé, ce samedi 20 avril, et durera trois jours. Quelque 61 millions d'électeurs sont appelés à se prononcer, en Egypte et à l'étranger, sur la prolongation du mandat présidentiel.

Abdel Fattah al-Sissi pourra rester au pouvoir jusqu'en 2030 au lieu de 2022. Les amendements confèrent aussi à l'armée des pouvoirs accrus et réservent aux femmes 25 % des sièges du Parlement. Un référendum où le « Oui » est sûr de l'emporter et où la seule incertitude concerne le taux de participation.

Pour obtenir un taux de participation respectable, le gouvernement a décrété le branlebas de combat. Les formations politiques soutenant le Raïs ont mobilisé leurs militants mais ont aussi engagé des extras aussi est-ce la fiesta devant les bureaux de vote, surtout dans les quartiers populaires.

A Shoubra, le quartier le plus populeux du Caire, des hauts parleurs diffusent des chansons patriotiques parfois dansantes. Des drapeaux égyptiens sont distribués aux électeurs. Des jeunes aident les vieux et les analphabètes. Beaucoup de femmes au foyer sont souvent accompagnées de leurs enfants et certaines dansent après avoir voté.

Plus tôt dans la journée, à l'ouverture des bureaux de vote, c'était plutôt les retraités qui faisaient la queue. Il est difficile au stade actuel du scrutin d'estimer le taux de participation d'autant que le référendum s'étend sur trois jours, au milieu d'un battage médiatique permanent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.