Maroc: Les nouvelles accusations de violences d'Amber Heard à l'encontre de Johnny Depp

S'ils sont officiellement divorcés depuis environ deux ans (après quinze mois de mariage tumultueux), la guerre entre les stars hollywoodiennes Johnny Depp, 55 ans, et Amber Heard, 32 ans, n'est pas prête de se terminer et elle semble même s'attiser encore.

En effet, si, il y a quelques jours, Johnny Depp dénonçait qu'Amber l'avait trompé avec Elon Musk (le créateur de Paypal) un mois après leur mariage, Amber hurle de son côté que Johnny était violent et la frappait quand il pétait les plombs (des déclarations qui valent à l'actrice un procès pour diffamation entamé par Johnny le mois dernier, qui soutient que c'est elle qui le frappait).

Bref, dans cette bataille acharnée, aucun ne lâchera rien, mais la vérité semble cependant se dessiner peu à peu, et elle n'annonce rien de bon pour Johnny Depp. Devant la plainte pour diffamation déposée en mars et les dommages et intérêts demandés à hauteur de 50 millions de dollars, Amber a réagi et l'actrice d'Aquaman accable vraiment la star de Pirates des Caraïbes.

Ainsi, le 12 avril, la jeune femme a partagé des photos jamais vues dans le but de prouver à tous que dans cette histoire, c'était bien Johnny Depp le fou et qu'il pouvait devenir extrêmement violent. Sur ces clichés publiés sur le site du DailyMail, on voit l'un des appartements d'Amber à Los Angeles (un studio qu'elle utilisait comme dressing) complètement ravagé après que Johnny a apparemment pété un plomb. D'après l'article, cette mise à sac se serait produite en mars 2015, soit quelques jours à peine après leur mariage aux Bahamas.

Mais ces photos ne sont pas tout, et Amber a remis des documents à la justice dans lesquels elle détaille les nombreuses agressions dont elle aurait été victime dans l'intimité de leur couple. Celle qui partage dorénavant la vie d'Andy Muschietti (le réalisateur de Ça) y précise notamment que Johnny se transforme en une toute autre personne quand il consomme des drogues, une personne incontrôlable qu'elle va jusqu'à surnommer le "Monstre".

Si Johnny Depp assure que tout cela n'est que mensonge et que l'avenir lui donnera raison, ces nouveaux témoignages d'Amber Heard commencent sensiblement à effrayer les studios Warner, qui s'inquiètent pour leur nouvelle franchise à succès - Les Animaux Fantastiques - dont Johnny tient le haut du casting.

Ainsi, dans les hautes sphères du studio, on éprouve de sérieux doutes, comme le rapporte une source dans le tabloïd britannique Page Six : "Les boss du studio se demandent comment ils vont gérer cette mauvaise publicité de l'affaire Depp avec la franchise Harry Potter qui a su rebondir avec le succès des Animaux Fantastiques. Il y a notamment des femmes haut-placées chez Warner qui sont très inquiètes de travailler encore avec Depp et le message que ça envoie au public s'il est toujours dans le casting."

Une situation qui a obligé les pontes du studio à trancher dans le vif : alors que le tournage des Animaux Fantastiques 3 devaient démarrer durant l'été, il a été décalé à l'automne 2020. Histoire sans doute de lever définitivement les doutes sur la star ou, au contraire, d'avoir le temps de le remplacer si les accusations s'avéraient justes.

Toujours est-il que cette triste affaire met entre parenthèses et pour de longs mois la carrière de l'acteur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.