Afrique: Jack Lang - Notre Dame est certes un joyau architectural exceptionnel, mais n'oublions pas que d'autres monuments sont menacés

interview

Suite au drame de Notre Dame à Paris, à l'émotion qu'il a suscitée dans le monde et à la polémique sur les délais des travaux et sur les sommes astronomiques collectées pour sauver la cathédrale, Jack Lang, ancien ministre de la Culture et président de l'IMA, fait entendre sa voix dans ce débat. Il a accepté de donner son avis à Libération.

Libé: Est-ce que vous êtes surpris par la générosité des gens après l'incendie de Notre Dame? On est arrivé au chiffre d'1 milliard d'euros

Jack Lang : C'est incroyable et inimaginable ! L'émotion est tellement forte, je comprends. C'est énorme effectivement.

Etes-vous aussi surpris par l'émotion universelle suscitée par ce drame qui a concerné des milliers de personnes à travers le monde, croyants et non croyants ?

C'est la puissance des médias aujourd'hui, pour le meilleur et pour le pire.

Ce soir vous avez suivi ce drame en direct de la terrasse de l'Institut du monde arabe. Quel sentiment en gardez-vous?

Un sentiment d'incrédulité et d'impuissance. Comment agir ? Que faire ? C'étaient des instants terribles de voir que les flammes allaient emporter avec elles Notre Dame de Paris. J'étais entouré de personnalités de pays arabes à l'occasion de l'ouverture d'une exposition sur le foot dans le monde arabe. Elles étaient étreintes par l'émotion et l'effroi et il y a eu tout à coup un sentiment de communion et un silence absolu partagés par des gens de toute culture et de toute religion.

C'est votre idée qui se réalise. Vous dites toujours que la culture rapproche les peuples. On reparle de Victor Hugo ?

C'est très réjouissant et je suis très content. En même temps, il faut faire attention, Notre Dame est un joyau architectural exceptionnel, unique. Mais n'oublions pas que les autres monuments historiques sont parfois menacés par l'érosion, la guerre. Je me suis beaucoup battu pour Palmyre, Alep, Mossoul, il faut penser à ces monuments-là. Je voudrais trouver la même générosité pour sauver aussi ces cités millénaires.

Une polémique vient de naître en France sur les délais nécessaires à la restauration de Notre Dame. Vous avez été l'un des premiers à dire « pas plus de 5 ans ». Le Président de la République, Emanuel Macron vous a donné raison.

Le Président de la République a entièrement raison. Cinq ans, c'est une durée convenable avec la technologie d'aujourd'hui. Si on a les moyens, on peut faire peut-être moins. Certains disaient qu'il faudrait des décennies, c'est ridicule et grotesque.

Le Président a annoncé un plan de 5 ans, ce sera moins peut-être; il faut de la volonté, de la détermination, je ne veux pas exagérer, mais ce sera possible de faire ces travaux rapidement. J'ai l'expérience de la restauration de monuments en urgence, j'ai restauré le Grand Louvre en 3 ans, la Cathédrale de Strasbourg dont les travaux ont duré 3 ans et les Invalides sur une durée de 3 ans. Emmanuel Macron a raison face aux peureux et aux esprits pusillanimes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.