Ile Maurice: Le MMM réclame la démission de Collendavelloo

Il n'a pas mâché ses mots sur la situation à St-Paul suite à l'arrestation de 13 personnes. Selon Paul Bérenger, qui animait sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 20 avril 2019, le ministre des utilités publiques doit démissionner.

«Nu constate l'échec total WMA et CWA. Collendavelloo bisin demissioner pu promes non tenues ek cafouillaz kine ena.»

Le leader du MMM dénonce aussi la répression envers des habitants arrêtés suite à leur protestation. Paul Bérenger dit comprendre l'exaspération des habitants de la région.

Ironiquement, Paul Bérenger affirme qu'à Maurice soit il y a la sècheresse ou l'inondation ou soit une puanteur à cause de l'eau usée.

A une question de la presse sur la charge provisoire qui n'a toujours pas été revue, le leader des Mauves dira que depuis quatre ans le gouvernement l'a promis. «Mo croire gouvernma pé paniker vremem.»

Paul Bérenger a également commenté le transfert au sein de la force policière. Il affirme ne pas trouver «normal di tou» que c'est un simple surintendant de Police soit nommé à la tête du NSS.

Parlant de l'ASP Manoj Luchan qui se retrouve à la tête du PIO, il dit ne pas comprendre la sanction qui a été pris contre lui alors qu'il avait participé à une réunion politique se retrouve no.1.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.