20 Avril 2019

Ile Maurice: Metro Express - Priorité au tronçon Port-Louis - Quatre-Bornes

Les travaux du Metro Express sur le tracé Rose-Hill-Port-Louis sont complétés à 70 %, selon les chiffres avancés par les autorités. À cinq mois de la mise en opération du métro, Larsen & Toubro (L&T) met les bouchées doubles sur plus de 32 sites, afin de terminer les travaux dans les temps. Le nombre d'ouvriers atteindra bientôt les 2 000.

Parallèlement, L&T a démarré des travaux sur la phase 2, soit entre Quatre-Bornes et Curepipe. Comment se fait-il que les ouvriers travaillent à plusieurs endroits, notamment à Quatre-Bornes, Trianon ou Palmerston, alors que la phase une est toujours en cours ?

Interrogée, une source à l'hôtel du gouvernement explique que le plan de travail revient à Metro Express Ltd (MEL), qui gère tout le projet. «C'est MEL qui décide. Dès le départ, il a été décidé que les travaux seront en continu sur le tracé. Notre objectif : lancer la liaison Quatre-Bornes- Port-Louis. Il est donc impératif que les travaux se fassent à plusieurs endroits si on veut respecter l'échéance.»

Ce qui contribue à lancer simultanément les travaux, ce sont les procédures qui ne tardent pas. Les terres de l'État n'ont pas été un obstacle, si l'on en croit notre source. Il s'avère que L&T démarre des travaux en fonction des terrains que le gouvernement réussit à acheter grâce à l'exercice d'acquisition obligatoire.

Néanmoins, c'est plus compliqué pour les terrains privés, où il y a des litiges. Comme ce serait le cas au Caudan, laisse-t-on entendre dans le milieu. Idem pour Richelieu et Curepipe. «L'exercice d'acquisition de terre n'a toujours pas été complété à ces endroits.»

Ile Maurice

Chagos - Vote aux Nations unies, et après ?

Ils étaient 94 pays à avoir voté pour demander à la Cour internationale de justice (CIJ) de… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.