Ile Maurice: Transfert de l'ACP Madhow - Les «lacunes» du NSS...

La gestion de l'effectif du National Security Service serait sévèrement critiquée par le gouvernement. C'est du reste ce que l'on affirme dans le milieu. Résultat : l'actuel n°1 a été muté à la Family Protection Unit depuis hier.

Pourquoi l'assistant commissaire de police (ACP) Mohunlall Madhow, à la tête du National Security Service (NSS) depuis un peu plus d'un an, a-t-il été évincé ? C'est le surintendant de police Hurrydeo Ramdany qui est, depuis hier, aux commandes. Officiellement, l'on avance que le transfert de Madhow à la Family Protection Unit (FPU) n'est que pure routine. Mais, pour d'autres, ce serait une série d'événements qui aurait provoqué le mécontentement.

Il y a d'abord eu les manifestations de Fond-du-Sac et Cottage lors des inondations. Ou encore celles de Forest-Side et de St-Paul.

Mais la manifestation de dimanche dernier à Mont-Choisy alors que le Premier ministre devait prendre la parole lors des célébrations officielles organisées la Mauritius Tamil Temples Federation, à l'occasion du Nouvel An tamoul, aurait été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

«Pa fer politik ek nou rélizion... » Pancartes à la main, des individus attendaient de pied ferme Pravind Jugnauth, qui devait prononcer un discours au Mont-Choisy Hall, à Grand-Baie. Les services de renseignement auraient été incapables de recueillir des informations à cet effet et de prendre des mesures de précaution alors qu'il y allait de la sécurité du Premier ministre.

Deux autres officiers affectés au NSS ont aussi été transférés. Il s'agit du constable Bhangroop à l'Eastern Divsion et le constable Aumeer à la Northern Division. D'autres «lacunes» auraient été constatées dans la façon d'opérer de l'ancien n° 1 du NSS. La gestion des troupes aurait été remise en question. Parmi les reproches, le fait que plusieurs officiers postés sur le terrain seraient incapables de faire un suivi adéquat des événements susceptibles de nuire au gouvernement.

À titre d'exemple, on soutient que la manifestation des habitants à Forest-Side aurait pu être évitée si les officiers sur le terrain avaient prévenu à temps les autorités. «Les officiers sont tenus de faire un rapport hebdomadaire. Le problème d'eau était connu mais il aurait fallu communiquer les derniers détails pour que les autorités puissent agir. Il aurait fallu qu'ils soient au courant pour éviter que la situation ne dégénère», avance-t-on.

Un autre exemple : l'incident de St-Paul où des habitants, furieux, sont descendus dans la rue après que les eaux usées ont envahi les lieux suivant les grosses averses. Aussi le fait que le NSS n'a pu prévenir à l'avance des articles de presse qui peuvent être «damaging» pour l'image du gouvernement.

Ces autres transferts

Au-delà du NSS, d'autres mutations ont aussi eu lieu au sein de la force policière et du Passport and Immigration Office (PIO). Notamment celle de l'assistant surintendant de police (ASP) Manoj Luchan. Cet ex-garde du corps de sir Anerood Jugnauth avait suscité la controverse après avoir assisté à une réunion du MSM. Il était à pareille époque n°2 du PIO. Puis, avait été muté à la Special Supporting Unit.

Manoj Luchan retrouve ainsi le PIO en tant que n° 1 cette fois. Alors que le responsable du PIO, qui était en congé, l'ASP Narendra Kumar Boodhram, a été transféré à la division sud.

Quant à la Major Crime Investigation Team (MCIT), elle demeure pour l'instant sans n° 1. Tandis que le surintendant de police Premanand Purmarssur a été transféré à l'Eastern Division. L'assistant commissaire de police, Yeshwantdev Cally, devient le Divisional Commander du Nord. Avant d'être promu ACP, il était responsable de la CID du Nord. Il avait par la suite était transféré à la MCIT et Port-Louis Sud.

L'ACP Bhardwaj Dawoonarain qui s'occupait du Nord, a, lui, été transféré à la division de Port-Louis Sud. L'ACP Anil Kumarsing Dip quitte la Western Division pour se retrouver responsable de la Police Training School.

L'ACP Mardaymootoo Rassen sera à la tête de la division centrale qu'il a connue dans le passé. L'ACP Baldeo Hangsraj, affecté dans l'Est, s'occupera de la police de l'aéroport à présent, après un bref passage à la Family Protection Unit. Et l'ACP Poomalay Munusami est le nouveau Divisional Commander de la Western Division. L'assistant surintendant de police Sanjay Dussoye quitte pour sa part la division de Port-Louis Nord pour intégrer la cellule anti-terroriste.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.