Angola: Cunene - Plus de cinq mille familles touchées par la sécheresse à Curoca

Ondjiva — 5.474 familles sont touchées par la sécheresse dans la municipalité de Curoca, province de Cunene, depuis le déclenchement de ce phénomène naturel, en octobre 2018 jusqu'à nos jours.

Dans le même état, se trouvent 11.798 animaux, entre bovins, caprins et porcins, sur un total de 83 localités. Selon l'administrateur de la municipalité, Mbambi Kiane dos Santos, 3.213 bœufs sont morts et 79.577 en situation de risque, ainsi que quelques centaines de chèvres et de porcs.

Dans une interview accordée à l'ANGOP sur le problème de la circonscription, il a indiqué qu'en mars dernier, 12.854 animaux sont morts, un nombre qui pourrait augmenter de façon exponentielle s'il ne pleut pas en octobre ou en l'absence d'interventions urgentes.

"Le scénario actuel est lamentable et difficile pour le bétail et la population, qui dépend essentiellement de pâturage et de l'agriculture de subsistance. Et s'il n'ya pas de pluie, il est impossible de parler de culture et d'existence de gazon ", a-t-il souligné.

Pour minimiser les effets de la sécheresse, le Président de la République a alloué en mars trois milliards de Kwanza au gouvernorat de Cunene pour qu'il puisse voler au secours à toutes les localités touchées par ce phénomène au niveau de la région.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.