20 Avril 2019

Sénégal: Grippe équine - Vers la mise en place d'un dispositif d'alerte et de veille à Louga

Louga — Le préfet de Louga, Mamadou Khouma, a annoncé samedi qu'un dispositif d'alerte et de veille va être mis en place en vue de détecter et de maîtriser tous les cas de grippe équine enregistrés dans le département.

"Ce qui a été retenu, c'est de mettre un dispositif d'alerte et de veille. Ce dispositif va nous permettre qu'à chaque fois que le vétérinaire reçoit des malades qu'ils rapportent cela afin de permettre au département d'avoir la bonne information et nous permettre de maîtriser les statistiques", a-t-il dit à la fin d'une rencontre pour faire le point sur la grippe équine dans le département de Louga.

La grippe équine diagnostiquée chez des équidés, il y a environ trois semaines est une maladie respiratoire aiguë et contagieuse.

"Nous voulons qu'au niveau du département de Louga que l'on parle le même discours par rapport à cette épidémie. Il ne faut pas apeurer les gens", a assuré le préfet, promettant que ce dispositif d'alerte sera rendu opérationnel dans la commune de Louga.

M. Khouma a aussi annoncé la tenue d'un atelier départemental, dans les prochains jours, pour partager sur la maladie et la stratégie afin de sensibiliser les populations.

Le préfet de Louga a également assuré qu'une sensibilisation sera faite auprès des propriétaires de chevaux et d'ânes qui fréquentent les marchés hebdomadaires afin qu'ils évitent les regroupements d'animaux et limiter la propagation de la maladie.

"Nous avons des suspicions de cas à Louga. Des prélèvements ont été faits et envoyés à Dakar et nous attendons la confirmation. Nous avons enregistré 100 décès au niveau de quelques communes surtout chez les ânes", a-t-il dit.

"Nous avons expliqué aux propriétaires que lorsque la maladie se manifeste chez l'animal, ce qu'il faut faire, c'est de l'isoler et d'appeler les professionnels. La maladie ne devrait pas tuer, mais parfois d'autres maladies opportunistes peuvent se manifester et entrainer la mort", a-t-il averti.

M. Khouma a rassuré que les services départementaux de l'élevage seront renforcés en médicaments afin de leur permettre de faire face à cette grippe équine.

"Nous avons expliqué aux propriétaires que lorsque la maladie se manifeste chez l'animal, de l'isoler et d'appeler les professionnels. La maladie ne devrait pas tuer, mais parfois d'autres maladies opportunistes peuvent se manifester et entraîner la mort", a-t-il averti.

Selon lui, les services départementaux de l'élevage seront renforcés en médicaments afin de leur permettre de faire face à cette grippe équine.

Sénégal

Journée mondiale de la fistule obstétricale - Plus de 200 cas déclarés

Plus de 200 cas de fistules obstétricales sont signalés par an au Sénégal et 890 femmes ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.