21 Avril 2019

Guinée Bissau: L'Unesco refuse de classer l'archipel des Bijagos

La Guinée-Bissau a soumis, en 2013, au comité du Patrimoine mondial de l'Unesco, un dossier visant à inscrire la réserve de Biosphère de l'archipel des Bijagos sur la liste des patrimoines mondiaux.

Cependant, le Comité estime que les arguments du gouvernement bissau-guinéen ne sont pas suffisants pour maintenir ce patrimoine de manière durable. Bissau a relancé la question, jeudi 18 avril, lors du 5ème Congrès international sur l'éducation environnementale de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) tenu précisément à Bubaque, dans l'archipel des Bijagos.

Bissau avait soumis au Comité du patrimoine mondial, depuis 2013, un dossier concernant l'archipel des Bijagos. La consistance du dossier, avec des arguments solides basés sur la riche biodiversité des îles Bijagos, n'a cependant pas convaincu le comité du Patrimoine de l'UNESCO.

« La Guinée-Bissau a présenté une première fois le dossier de candidature au patrimoine mondial. La réponse de l'UNESCO a été de dire : « Oui, effectivement, l'archipel des Bijagos présente un caractère universel exceptionnel ». Par contre, d'après leur appréciation, le gouvernement de la Guinée-Bissau n'a pas encore les moyens suffisants pour faire en sorte de conserver ce patrimoine sur le long terme », nous explique Pierre Campredon, consultant à l'Institut de biodiversité et des aires marines protégées à Bissau (IBAP).

L'IBAP prépare à nouveau une candidature mais l'instabilité politique que traverse le pays n'est pas favorable à la prise des décisions concernant le tourisme, la pêche et l'exploitation pétrolière.

« Et sans ces engagements, l'UNESCO ne pourra pas apprécier une nouvelle candidature », ajoute Pierre Campredon.

Guinée Bissau

Elim. CAN 2021 - Un groupe I à la portée du Sénégal

Pour se qualifier pour la CAN 2021, prévu au Cameroun, le Sénégal, finaliste de la CAN 2019, doit… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.