Cote d'Ivoire: Marché de l'immobilier - Bruno Koné exhorte les promoteurs privés à combler le déficit de logement

Le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, a présidé, le 18 avril, à l'hôtel Ivoire, la cérémonie de lancement du programme Prestigia du groupe marocain Addoha.

« Nous voulons féliciter Addoha pour le sérieux et le professionnalisme dont il fait preuve depuis son arrivée sur le marché ivoirien de l'immobilier. La qualité du travail de ce groupe en Côte d'Ivoire contribue de façon remarquable à l'animation du marché de l'immobilier dans notre pays mais également au renforcement des relations bilatérales entre la Côte d'Ivoire et le royaume du Maroc. » A déclaré, le 18 avril, à l'hôtel Ivoire, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné.

C'était à la cérémonie de lancement du programme de logements de haut standing du groupe Addoha dénommé Prestigia. Une cérémonie festive qui a été rehaussée par un concert la méga star du reggae, Alpha Blondy, en présence de plusieurs membres du gouvernement, de l'ambassadeur du Maroc à Abidjan et d'un grand nombre d'acteurs du secteur de l'immobilier.

Prestigia qui est mis en œuvre dans la commune d'Attécoubé, notons-le, est l'un des rares programmes immobiliers de standing réalisés en dehors de Cocody et de Grand-Bassam, « ce que nous encourageons dans la mesure où il contribuera par ailleurs au projet de rénovation urbaine », a commenté Bruno Koné. Et d'ajouter : « Notre mission étant de mettre à la disposition de nos concitoyens un cadre de vie agréable, je voudrais saluer ces efforts et souhaiter que d'autres promoteurs vous imitent ».

L'un des projets phares de l'ère Alassane Ouattara est le programme Présidentiel de logements sociaux. Son objectif est d'offrir aux ménages les moins nantis, des logements à bas coût, mais agréables. Cependant, à en croire Bruno Koné, la classe moyenne ivoirienne ne dispose pas, jusque-là, d'une offre suffisante et de qualité de logements de moyen et haut standing.

« Le marché ivoirien du logement connaît un important déficit ; on parle de plus de 500.000 unités. Un déficit qui s'accentue malheureusement d'années en années, malgré l'augmentation du pouvoir d'achat et d'une demande de plus en plus solvable. C'est cela qu'il nous faut changer, en accroissant l'offre sur chaque segment du marché, celui des logements sociaux, mais également, celui des logements de moyen et haut standing », estime le ministre.

Après le lancement du programme de la cité Ado en 2012, le groupe Addoha a été le premier investisseur étranger à s'être engagé à soutenir le programme présidentiel de construction de logements sociaux. Ce groupe a ainsi été le tout premier signataire d'un protocole d'accord entre l'Etat de Côte d'Ivoire et un groupe étranger, pour la construction de près de 10.000 logements, lesquels sont déjà achevés, selon son directeur général Anas Berrada. Toute chose qui a un effet positif sur la coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et le Maroc. A en croire l'ambassadeur marocain, Abdelmalek Kettani, celle-ci se renforce et à ce jour, au moins 160 accords de coopération ont été signés entre les deux pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.