Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh, l'ami caché du truand Jean Luc Schaffhauser

La résolution de l'union Européenne contre le régime de Yaoundé est simplement la conséquence de 4 années de gouvernance folle où le pouvoir est tombé entre les mains de sicaires qui volent tuent emprisonnent en toute impunité.

De la crise anglophone à la crise post électorale, les mêmes hommes sont en fonction et un homme particulièrement est toujours à la manœuvre: Ferdinand NGOH NGOH, l'actuel secrétaire général de la présidence de la République.

Ferdinand NGOH NGOH sait qu'il joue actuellement son va tout. Son départ étant exigé désormais y compris par les chancelleries occidentales.

C'est pourquoi il n'a pas manqué de contacter son ami Jean Luc Schaffhauser du Front National de tout faire pour empêcher la résolution de l'Union européenne sur le Cameroun mais peine perdue.

En effet, Ferdinand NGOH NGOH et Jean Luc Schaffhauser se connaissent bien.

Lorsque Jean Luc Schaffhauser était directeur de l'institut pour la coopération et le développement, (IRCORD), l'organisme alsacien qui a financé de nombreux projets au Cameroun, NGOH NGOH était chef service coopération au ministère des relations extérieures. C'est dans ce cadre qu'ils vont se rencontrer et tisser des liens d'amitié.

Lorsque Jean Luc Schaffhauser est chassé de l'IRCORD pour détournements et quitte l'UDF pour rejoindre le Front National, Ferdinand NGOH NGOH va assurer l'intérim au Cameroun pendant un an.

En effet, avant son départ Jean Luc Schaffhauser va monter à Douala l'institut européen pour la coopération et le développement qui fonctionnait comme une micro finance. Il va par ailleurs introduire NGOH NGOH dans la représentation Cameroun de l'IRCORD.

Après l'audit de la région d'Alsace au Cameroun suite aux malversations financières, Schaffhauser est viré. Son représentant, un français est viré également et c'est Ferdinand NGOH NGOH qui est membre de l'IRCORD Yaoundé l'organisme gère IECD à Douala, qui devient le patron de IRCORD Cameroun pendant un an.

A l'époque Jean Luc Schaffhauser avait approché Kadji Defosso pour mettre de l'argent dans l'IECD. Mais ses réseaux lui ont fait savoir que Schaffhauser n'est pas sérieux. Le milliardaire y a renoncé.

L'argent de l'IECD venait en grande partie des fonds détournés en France. Mais cet organisme financier va faire faillite parce 80% ses créanciers fictifs et pendant un an c'est Ferdinand NGOH Ngoh qui pilotait l'organisation créée par Schaffhauser.

Pas donc surprenant que NGOH NGOH ait fait appel à son ami mafieux pour aider le Cameroun au parlement européen. Malheureusement pour eux la résolution est passée au grand Dam de Ferdinand NGOH NGOH qui a pourtant sorti des milliers d'euros pour l'opération.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.