Cote d'Ivoire: Equipements industriels - Une multinationale s'engage à soutenir les Pme et Pmi ivoiriennes

Un accord de coopération entre le groupe Gima et la Chambre de commerce a été signé, le 17 avril, au siège de l'institution consulaire au Plateau.

Des membres du top management du groupe Gima spécialisé dans la fourniture d'équipements industriels dont le siège est sur les Champs Elysées, à Paris, ont effectué, du 15 au 17 avril, une mission de travail à Abidjan, au cours de laquelle ils ont échangé avec plusieurs entreprises ivoiriennes.

Le point fort de cette mission d'Abidjan a été la signature d'un accord tripartite, le 17 avril, à la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire (Cci-CI) au Plateau, entre le groupe Gima, la Chambre de commerce et le cabinet Africo Finances, coordonnateur du projet de la convention. C'est un accord qui définit, en fait, le cadre d'une collaboration durable dans les domaines d'intérêt commun, notamment en matière d'opérations d'équipements industriels provenant de la Biélorussie ainsi que de leur financement en faveur des Pme et Pmi ivoiriennes.

En effet, le groupe Gima, selon son Pdg, Maximilien François, a sa capacité technique implantée en Biélorussie où il a également développé des solutions de financement des Pme et Pmi avec la Banque de développement biélorusse. Touré Faman, le président de la Cci-CI, a souligné que cette coopération est encouragée et soutenue par les plus hautes autorités ivoiriennes.

« Au regard de la mission dévolue à notre institution consulaire qui est d'appuyer les entreprises, nous nous réjouissons de l'aboutissement de cet accord grâce auquel des équipements de pointe seront disponibles en Côte d'Ivoire pour aider les entreprises à se développer. Nous avons tout le soutien du gouvernement », s'est-il félicité.

Pour sa part, Maximilien François a relevé le caractère stratégique de cet accord pour l'expansion de sa société. « Votre institution est l'interlocuteur idoine pour toucher un plus grand nombre d'entreprises.

L'accord ouvre également les perspectives de notre installation en Côte d'Ivoire et le transfert de technologie biélorusse à la Côte d'Ivoire », a-t-il affirmé. Quant à Jean Jos, le directeur général du cabinet Africo Finances, il voit en cet accord, le début d'une coopération industrielle entre la Côte d'Ivoire et la Biélorussie. « C'est un accord sans complexe qui permettra d'ouvrir un cadre de partenariat entre la Côte d'Ivoire et une nation industrielle, la Biélorussie », a-t-il commenté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.