21 Avril 2019

Angola: Le MPLA intensifie sa lutte contre la corruption

Luanda — La vice-présidente du MPLA, Luísa Damião, a estimé samedi que la corruption était un crime odieux qui devait être combattu sans répit, soulignant que le temps est venu de réduire les mauvaises pratiques.

S'exprimant lors du lancement de la campagne de moralisation du parti au pouvoir, elle a déclaré qu'il était vital, dans ce nouveau cycle de gouvernance, de conjuguer les synergies autour de la lutte contre la corruption, le népotisme, l'impunité et la flatterie.

Selon la dirigeante du MPLA, les ressources financières ou les biens provenant de la corruption deviennent un déshonneur public et, dans la croisade contre ce fléau, notre parti doit occuper la première position et assumer le rôle d'avant-garde et de leader.

"C'est de l'argent qui ne nous appartient pas. C'est pour le peuple afin de défendre les intérêts publics, a précisé la vice-présidente du parti au pouvoir, ajoutant que le pays avait besoin de vrais patriotes, hommes et femmes, qui défendent de nobles causes et qui s'engagent à tourner la page et à cesser de naviguer dans l'impunité.

Elle a, par ailleurs, réaffirmé que la lutte contre la corruption devait être prise au sérieux, soulignant que les dirigeants du parti étaient conscients des interprétations et du malaise que le combat pouvait causer chez les gens. "Il ne s'agit pas de personnes mais simplement d'attaquer et de détruire le mal."

Selon Luísa Damião, la mise en œuvre du programme gouvernemental en matière de lutte contre la corruption est un engagement que le MPLA a pris, non seulement pour obtenir le vote des électeurs ou comme slogan de campagne, mais surtout parce qu'il était conscient de la nécessité de remplir ce desideratum de longue date.

Angola

La pêche peut équilibrer la balance commerciale à Zaire

Le secteur de la Pêche est l'un des points forts de l'économie de la province du Zaire, où le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.