Guinée: Troisième mandat - L'UFR promet des actions virulentes sur le terrain

Au cours de la traditionnelle Assemblée générale tenue ce samrdi 20 avril 2019, à Conakry, l'un des vices-présidents de l'Union des forces républicaines (UFR), est monté au créneau pour dénoncer un autre mandat du président Alpha Condé au palais Sekhoutoureya.

Dans son intervention devant des militants et sympathisants de cette formation politique, le député de l'UFR Ibrahima Bangoura : » après 2020 Alpha Condé ne pourra plus faire l'affaire de la Guinée. Les forces vives de la nation mettront tout en œuvre pour empêcher le locataire de Sékhoutouréyah de briguer un troisième mandat »rassure l'honorable Ibrahima bangoura.

Selon lui, la lutte des forces vives contre la révision de la constitution ne date pas d'aujourd'hui. En 2001, l'UFR et d'autres partis comme le RPG, le PRP et l'UPR se sont réunis pour ne pas qu'il y ait » une modification de la loi fondamentale ».

Avant de rappeler qu'à l'époque tous les leaders qui avaient fait le tour de la Guinée pour barrer le chemin au référendum ont fait l'objet d'arrestation après la tournée à l'intérieur du pays et puis relaxés plus tard. Donc, la révision constitutionnelle est une réelle menace pour la nation.

Très en colère contre les promoteurs d'un troisième mandat Ibrahima Bangoura déclare : » Alpha Condé n'est pas bon pour notre pays. C'est pourquoi, des partis politiques de l'opposition ont constitué un front pour se battre. Ce sont les forces vives de 2007qui se sont reconstituées. Nous- nous battrons contre ce troisième mandat, il n'est pas bon pour notre pays. Et nous y arriverons. Si nous avons eu des élections en 2010, c'est parce que les forces vives ont barré la route à la dictature d'une junte militaire dans notre pays ».

Présidentielle au Sénégal: les candidats face à la société civile Fidèle à son rôle de sentinelle de la démocratie au

Sénégal, le mouvement y' en a marre a décidé d'organiser au palais de la culture Douta Seck, une sorte de rencontre entre les candidats à la présidentielle et le peuple. Un exercice auquel ont acquiescé tous les candidats, excepté le président sortant Macky Sall. Xuman, [... ]...

Guinée: Tibou Kamara face aux médias ce lundi 25 février Dans un communiqué rendu public ce dimanche 24 février 2019, le gouvernement guinéen à travers sa cellule de communication annonce que Mr Tibou Kamara ministre d'État, Conseiller spécial du Président de la République, Ministre de l'Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises sera face aux médias le lundi 25 février à 10 heures à l'hôtel Primus [... ]...

Kaporo rails : c'est une "violation grave" des droits de citoyens, selon l'OGDH Des salives de critiques ne cessent de couler depuis que le gouvernement guinéen a lancé les opérations de déguerpissement des populations de Kaporo-rails la semaine dernière. Ce mardi février 2019, l'Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l'homme (OGDH) rentre dans la danse en condamnant cette initiative gouvernementale. Selon Le président de l'OGDH le [... ]...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.