Soudan: Importante saisie d'argent au domicile d'el-Béchir (Conseil militaire)

Dans ce qui est devenu une image emblématique des manifestations au Soudan, Alaa Salah (@oalaa_salah), étudiant en génie architectural de 22 ans, chante de la poésie du haut d'une voiture, vêtue de vêtements traditionnels.

Au Soudan, alors que la population poursuit son sit-in entamé le 6 avril devant le siège de l'armée à Khartoum, le chef du Conseil militaire de transition, le général Abdel Fattah Al-Burhane, a donné sa première interview télévisée. Il a réaffirmé avoir l'intention de donner le pouvoir au peuple et à promis que les militaires répondraient aux demandes de la population dans la semaine. Le chef du Conseil militaire a également annoncé une saisie d'argent réalisée au domicile d'Omar El Béchir, destitué le 11 avril.

Dès samedi, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux, prétendument tournée dans la résidence de l'ex-chef de l'État. On y voit véritablement des piles et des piles de liasses de billets.

Dimanche, le chef du Conseil militaire, Abdel Fattah Abdelrahman Burhan, l'a donc confirmé: des membres de la police, de l'armée et des agents de sécurité ont trouvé au domicile d'Omar el-Béchir sept millions d'euros, 350 000 dollars et cinq milliards de livres soudanaises... En tout, cela fait plus de 100 millions d'euros.

Rapidement, les observateurs ont rappelé que le procureur de la République mène une enquête sur du supposé blanchiment d'argent d'Omar el-Béchir.

Et depuis mardi dernier, c'est d'ailleurs un nouveau procureur qui officie: le général al-Walid Sayyed Ahmed.

A en croire l'agence de presse soudanaise, il a également demandé aux autorités de répertorier toutes les propriétés appartenant à des officiels de l'ancien régime, tout comme il a réclamé que soient interrompues les demandes de transfert portant sur de tels biens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.