Angola: L'ONU soutient la campagne contre la corruption au pays

Luanda — Les Nations Unies vont continuer à soutenir l'Angola dans la lutte contre la corruption et tous les maux sociaux qui entravent la prospérité de sa population, a déclaré samedi le représentant de cette organisation dans le pays, Paolo Baladeli.

Sans préciser de quelle manière ce soutien sera apporté, Paolo Baladeli a considéré la corruption comme un cancer mortel qui envahit les entités, les sociétés et annule le potentiel de développement d'un pays et de sa population.

Il a souligné que la corruption est un problème complexe qui persiste dans de nombreux pays du monde.

Ce responsable onusien a aussi révélé que le montant des ressources illicites dans le monde, chaque année, est d'environ 2,5 trillions de dollars américains, dont 1,5 trillion de dollars de corruption représentent un trillion de dollars de perte de capital dans les pays en développement.

Le représentant de l'ONU en Angola a parlé de l'expérience internationale en matière de lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent, à l'ouverture de la campagne de moralisation de la société sous l'égide du parti au pouvoir en Angola, le MPLA.

Selon Paolo Baladeli, on estime que le flux de capitaux illicites est dix fois supérieur au montant actuel de l'aide mondiale aux pays en développement.

"Si nous additionnons ces pertes d'ici 2030, le total sera bien supérieur aux 10.000 trillions nécessaires pour éradiquer la pauvreté dans le monde", a-t-il admis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.