22 Avril 2019

Rwanda: Vers la reconstruction des femmes violées pendant le génocide

Photo: Carol Allen-Storey/International Alert
Claudine, survivante: "Les Interahamwe m'ont gardée en vie pour leur divertissement sexuel. Tous les jours, beaucoup d'hommes m'ont malmenée. Le viol est l'expérience la plus humiliante, car elle crée une honte éternelle. J'ai rejoint le Club de dialogue, le programme de traumatologie je comprends comment gérer la perte et lâcher la colère ".

Plus de trois cent mille femmes auraient été victimes de viols pendant le drame. Vingt-cinq ans après, ces dernières tentent toujours à se reconstruire.

Les ayants droit suivent un programme d'aide psychologique. Pour pardonner et accepter leur douleur, elles ont besoin de parler et d'extérioriser leur souffrance. On estime à trois cent mille, le nombre de femmes violées pendant le génocide et à plusieurs milliers, les enfants nés de ces actes.

À 20 ans, Vestine a été abusée par un milicien hutu. Sa fille a aujourd'hui 25 ans et malgré les années, les deux femmes ont du mal à s'asseoir l'une à côté de l'autre.

"Le plus dur pour moi, c'est que cet homme m'a non seulement violée, mais il a aussi tué mes enfants et m'a blessée à la jambe", raconte Vestine. "Je sais que tu ne m'aimes pas et moi je ne t'aime pas non plus", dit la fille à sa mère.

Le Rwanda est un pays unique en Afrique et dans le monde pour le rôle que jouent les femmes en son sein. La moitié des diplômés de l'université sont des femmes; depuis 2003, l'égalité entre hommes et femmes est inscrite dans la Constitution et s'applique au quotidien.

Avec 65% des filles scolarisées, le Rwanda a le taux d'alphabétisation le plus élevé d'Afrique. Il est le seul pays au monde avec une majorité de femmes à l'assemblée. Sur les quatre-vingts sièges que compte son parlement, cinquante et un sont occupés par des femmes.

En savoir plus

25 ans après le génocide, l'ONU appelle à s'attaquer aux causes profondes de la haine

Le chef de l'ONU a appelé vendredi tous les dirigeants à rejeter les discours de haine et à… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.