Sénégal: CAN U17 - Malick Daff déplore le manque de réussite de son équipe

Dar-Es-Salam — Malick Daff, l'entraîneur de l'équipe du Sénégal des moins de 17 ans, a regretté dimanche les nombreuses occasions manquées par ses joueurs contre le Cameroun (0-0), en match comptant pour la dernière journée du groupe B de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de la catégorie en Tanzanie.

"Nous avons eu encore des occasions mais dommage que la balle ne soit pas allée au fond", a indiqué le technicien sénégalais en conférence de presse.

D'une manière générale, a ajouté le technicien sénégalais, "il y' a eu un problème de gestion de cet événement", estimant que les joueurs ont pris trop à cœur cette CAN U17.

"Ils n'ont jamais réussi à se libérer, ce qu'il réussissait très facilement il y' a quelques semaines, ils ne sont pas arrivés à le mettre ici en Tanzanie", a regretté l'ancien international sénégalais.

Malick Daff déclare qu'il ne va pas leur en vouloir. "Ce sont des choses qui peuvent arriver à un joueur surtout à cet âge", ajoutant qu'il croit en l'avenir de cette équipe et des joueurs.

"Je ne vais ni les blâmer ni jeter l'anathème sur eux parce que je connais leur niveau", a-t-il par ailleurs ajouté.

Mais, il s'empresse de souligner que "le Sénégal n'est pas encore éliminé de cette CAN parce qu'on attend avec beaucoup de sérénité la réserve émise à l'encontre de la Guinée".

"Dans cette catégorie, il est important de faire jouer les jeunes du même âge, l'important à notre avis n'est pas forcément de gagner un trophée mais de faire progresser ces jeunes pour l'avenir du football continental", a-t-il plaidé.

Interrogé à la suite de Malick Daff, le coach camerounais Thomas

Libiih s'est réjoui du premier tour réussi de son équipe qui n'a perdu aucune rencontre.

"Notre premier objectif a été atteint, maintenant, nous allons attaquer l'autre partie avec pour ambition d'aller au bout", a-t-il dit.

Les demi-finales sont attendues ce mercredi à Dar-es-Salam.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.