Afrique: Jamal SELLAMI plaide l'organisation de compétitions U13 et U15

interview

Dans les huit équipes à la CAN U17, le Maroc fait partie de celles ayant impressionné les observateurs par la qualité de son football et derrière ce style, on trouve Jamal Sellami qui a permis au football chérifien de gagner son premier CHAN en 2018.

CAFONLINE : Coach, peut-on avoir une idée sur votre ambition pour cette compétition ?

JAMAL SELLAMI : En premier lieu, c'était de battre le Sénégal en match d'ouverture mais malheureusement, notre adversaire qui a été mené au score, a réussi à recoller dans les derniers instants de la partie. Dans ce tournoi, l'ambition était aussi et surtout de se qualifier en phase finale de Coupe du monde des moins de 17 ans.

Quel impact peut avoir cette compétition sur le développement du football africain ?

C'est un très bon tournoi mais nous devons regarder on peut en dessous si nous voulons que l'Afrique gagne dans un futur proche la Coupe du monde seniors. Je pense qu'il est important que la CAF tienne des compétitions dans les catégories en U13 et en U15. C'est le meilleur moyen d'arriver à gagner un tournoi majeur en préparant les jeunes le plus tôt possible.

Vous êtes tombés dans un groupe difficile ?

En réalité, les deux poules de la CAN U17 se valent. Et si nous voulons représenter le Maroc à la prochaine CAN U20, il est important de s'adapter à tous les styles de football en Afrique. Le Sénégal a une belle équipe avec un style de jeu partant de derrière. Le Cameroun s'appuie sur sa puissance athlétique, en balançant de longues balles en avant pour ses attaquants et sur la qualité de ses ailiers. Quant à la Guinée, elle allie la puissance du Cameroun et la qualité technique du Sénégal. Mais on doit pouvoir s'adapter à toutes ces équipes.

Après le CHAN 2018, la victoire à la CAN U17 fait-elle partie de votre objectif ?

Evidemment. Et nous avons eu dans ce sens le soutien du président de la Fédération qui appelle tous les jours pour s'enquérir de notre situation et nous encourager, celui de l'ambassade du Maroc en Tanzanie qui a fait un excellent travail pour que l'équipe U17 puisse trouver des supporters locaux.

Le Maroc sera le prochain hôte de la CAN U17 en quoi cette édition peut-elle aider à sa réussite ?

Notre objectif est de réussir la présente édition. Au niveau de notre fédération, le travail a déjà commencé avec le recrutement de jeunes footballeurs qui ont remporté un tournoi en Algérie récemment. J'espère que nous aurons une équipe compétitive pour la prochaine édition. Quant à nous, nous devons nous focaliser sur l'édition présente.

Vous avez plutôt travaillé avec les Seniors, peut-on avoir les raisons qui vous ont poussé à descendre chez les U17 ?

J'ai toujours aimé coaché les jeunes. Et j'ai débuté ma carrière d'entraîneur très jeune. Au Maroc, j'ai la réputation d'être un entraîneur qui donne la chance aux jeunes. Mais aussi, j'ai joué dans les catégories de jeunes dès l'âge de 12 ans jusqu'en catégorie senior.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.