Sénégal: Evolution du PIB - L'Ansd note une croissance de 1,7% au 4ème trimestre 2018

Selon l'Ansd, au quatrième trimestre de l'année 2018, le Produit intérieur brut (Pib) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), a crû de 1,7 % par rapport au trimestre précédent. L'information est contenue sur la note sur les évolutions économiques récentes (Neer), pour le quatrième trimestre 2018 de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie(Ansd).

Ce résultat est imputable, principalement, à la bonne tenue de l'activité dans le primaire (2,2%) et dans une moindre mesure à la bonne orientation du secteur secondaire (1,8%). Au même moment, la valeur ajoutée du secteur tertiaire s'est relevée de 1,4%.

Quant aux taxes nettes de subventions sur les produits, l'Ansd explique qu'elles ont progressé de 2,4% sur la période sous-revue. La bonne tenue de l'activité dans le secteur primaire est attribuable à une hausse de la valeur ajoutée dans les sous-secteurs de la pêche (+11,0%) et de l'agriculture (+2,3%).

Il a également été constaté une croissance de l'activité dans le sous-secteur de la sylviculture (+2,1%). Toutefois, cette dynamique du secteur a été amoindrie par la baisse de la valeur ajoutée de l'élevage et chasse de 0,8%.

Par rapport au quatrième trimestre de 2017, la valeur ajoutée du secteur primaire, en volume, a progressé de 8,7%. Ce résultat est expliqué par la performance de la pêche (+11,9%), de l'agriculture (+10,1%), de l'élevage (+4,0%) et de la sylviculture (+9,0%).

La progression de l'activité dans le secteur secondaire est le fait des performances relativement modestes des activités de construction (+2,6%) et de fabrication de produits manufacturières (+3,5%). A cela s'ajoute le fléchissement de la valeur ajoutée des industries extractives (-0,9%) et des activités chimiques (-1,6%).

En glissement annuel, l'activité du secteur secondaire s'est accrue de 6,5% au quatrième trimestre de 2018 en liaison avec une bonne tenue de l'ensemble des sous-secteurs, à l'exception des activités chimiques. Particulièrement, il s'agit des activités de construction (+9,7%) et de fabrication de produits agroalimentaires (+8,9%).

La croissance du tertiaire est en liaison avec la bonne orientation du sous-secteur des activités financières et d'assurance (+7,3%), des activités immobilières (+6,6%) et du commerce (+2,5%).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.