Burkina Faso: Journée nationale du paysan 2019

Le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo, a animé une conférence presse, le vendredi 19 avril 2019, à Ouagadougou, pour annoncer la tenue de la 21e édition de la Journée nationale du paysan (JNP) prévue se dérouler du 25 au 27 avril 2019 à Gaoua.

Le monde rural se donne rendez-vous pour la 21e fois à l'occasion de la Journée nationale du paysan (JNP) qui va se tenir du 25 au 27 avril 2019 à Gaoua dans la région du Sud-Ouest. Cette année, l'objectif global est d'échanger sur la problématique de la sécurité alimentaire dans un contexte d'insécurité, afin de poser des solutions pour le développement du secteur.

Telle est l'annonce faite par le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo, au cours d'une conférence de presse qu'il a animée le vendredi 19 avril 2019, à Ouagadougou.

Pour lui, le défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d'insécurité est un thème qui traduit la volonté du gouvernement et de tous les acteurs à œuvrer à l'accroissement des performances globales du secteur rural en dépit des contraintes diverses.

Le programme de l'édition 2019 prévoit selon le ministre Ouédraogo, la cérémonie officielle d'ouverture du JNP, des ateliers sectoriels sur le thème de la journée, le lancement officiel du programme d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement à Kiligbara, des décorations d'acteurs méritants du secteur rural et de l'ouverture de la foire agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique.

«La matinée du 27 avril sera consacrée à l'entretien direct entre le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et les paysans, sur les préoccupations du monde paysan», a-t-il précisé. Le chef du département de l'Agriculture a par ailleurs indiqué que les réflexions menées sur les innovations de la JNP prévoient un caractère biennal de la manifestation.

Ce dispositif a-t-il dit, vise à donner plus de temps aux différentes parties prenantes, à mettre en œuvre leurs engagements et les recommandations prises lors des éditions précédentes.

Pour le ministre des Ressources animales, Soumanogo Koutou, le caractère biennal de la JNP va donner suffisamment du temps aux acteurs pour mieux réfléchir aux recommandations des paysans afin d'apporter de meilleures réponses aux préoccupations.

«Le temps de réfléchir aux solutions et recommandations, les préparatifs pour la prochaine édition sont déjà pointés à l'horizon», a-t-il reconnu. Salifou Ouédraogo a rassuré que pour la présente édition, tout est fin prêt en ce sens que les acteurs sont à pied d'œuvre pour accueillir 80 producteurs par région pour ce rendez-vous du monde rural

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.